La Catalogne (ré)interdit de danser dans les discothèques

par Rédac Equinox
discotheque barcelone

L’annonce surprise de fermer à nouveau les pistes de danse plonge le monde de la nuit catalan dans la plus grande des incertitudes. 

Le secteur est sous le choc. Le président catalan Quim Torra avait annoncé jeudi qu’il n’y aurait plus de restriction particulière dans les lieux de loisirs. Seule mesure en place : limiter la capacité d’accueil à hauteur de 50% jusqu’au 25 juin. Ensuite la distance interpersonnelle d’un mètre cinquante serait la seule règle.

Certaines boites de nuit comme le Shoko avaient rouvert leurs portes depuis vendredi soir. D’autres avaient prévu de le faire demain afin de célébrer la veillée de la Sant-Joan, fête traditionnelle de la région et jour férié.

A un peu plus de 24 heures de l’ouverture, coup de théâtre. Le gouvernement catalan publie un décret stipulant que les pistes des établissements de nuits doivent rester fermées et remplies de chaises et de tables. Seuls “les contacts sur une piste de danse entre les personnes qui se connaissent entre elles et préalablement enregistrées” sont permis par le décret. Autrement dit, les soirées strictement privées sont autorisées.

Un secteur “frappé à mort”

Le syndicat des discothèques de Barcelone a de son côté indiqué dans un bref communiqué sur les réseaux sociaux : “La Generalitat nous enlève la piste de danse, le secteur est indigné et frappé à mort, mais nous allons continuer à lutter pour nos établissements. Nous ne renoncerons jamais à danser”.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales