Que devient Mariano Rajoy ?

par Rédaction Equinox
mariano rajoy

Mariano Rajoy, le Premier Ministre devenu internationalement célèbre pour s’être affronté aux indépendantistes catalans a disparu de la scène politique. 

Le 1er juin 2018, Mariano Rajoy sortait du parlement espagnol en saluant pour la dernière fois les députés. Le Premier ministre conservateur ne remettra plus jamais les pieds dans l’enceinte de l’hémicycle. Après avoir perdu une motion de censure offrant le pouvoir aux socialistes, il annonce quitter définitivement la politique.

Mariano Rajoy est un des Premiers ministres espagnols les plus célèbres à l’étranger pour avoir affronté le processus d’indépendance de la Catalogne en 2017.  Renversé par une affaire de corruption frappant son parti politique, Rajoy a pris sa retraite politique, refusant le salaire destiné aux anciens Premiers ministres.

Dans un premier temps, il a repris son travail de notariat dans l’immobilier public à Alicante. Avant de revenir dans la capitale espagnole quelques mois plus tard avec une bonne place au Registre du commerce de Madrid.

La discrétion de Mariano Rajoy

Politiquement Rajoy est aussi discret que ses prédécesseurs (Felipe Gonzalez, José Maria Aznar, José Luis Zapatero) sont bavards. « J’aime être ici, mais je ne suis candidat à rien, je ne suis pas en politique active, mais je me soucie de ce qui se passe en Galice et en Espagne » discourait Mariano Rajoy dans un meeting du Partido Popular au début du mois à l’occasion de la campagne des régionales. L’une de ses rares interventions politiques.  A part la sortie de ses mémoires avant l’épidémie, l’homme ne fréquente ni les studios de radio, ni les plateaux de télévision.

L’une des principales sorties médiatiques fut quand il se fit pincer par les caméras de la Sexta en train de courir dans la rue pendant la pandémie, en violant le strict confinement espagnol.

Rajoy n’est pas plus présent dans les coulisses de son parti politique. Il s’est contenté de légers conseils à son successeur Pablo Casado à la tête du Partido Popular. Le vétéran a conseillé au novice de ne pas trop radicaliser son discours pour attraper les voix de l’extrême-droite et de tirer vers le centre. A contrario de l’ancien Premier ministre conservateur José Maria Aznar qui alimente l’idéologie du Partido Popular avec sa fondation très droitière FAES.

La majorité du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a disparu de la scène politique en même temps que son leader. Les anciens ministres travaillent aujourd’hui dans le privé. A l’abri, très loin des tempêtes politiques.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales