Coronavirus Barcelone : les quartiers les plus touchés

par Leslie Singla
coronavirus barcelone

Coronavirus Barcelone. Le nombre de cas continue de baisser dans la capitale catalane. Les quartiers les plus pauvres seraient les plus touchés par l’épidémie selon une étude.

Toutes les semaines, l’Agence de Santé Publique de Barcelone dévoile les chiffres hebdomadaires du coronavirus Barcelone. Du 3 au 9 août, la capitale catalane compte 1.306 nouveaux cas de Covid-19. Ils sont en baisse en comparaison avec la semaine précédente, où 1.658 cas avaient été enregistrés. Si les chiffres sont dévoilés chaque lundi, l’agence peut toutefois les ajuster dans les jours à venir. Quoi qu’il en soit, ils illustrent une stabilité du nombre de cas dans la capitale catalane, depuis fin juillet.

Coronavirus Barcelone : le détail

Du côté des quartiers, toujours sur la période allant du 3 au 9 août, celui de Sant Martí est le plus touché avec 205 cas, Nou Barris arrive en seconde position avec 202 cas et l’Eixample en troisième avec 185 personnes affectées par le Covid-19. Sants-Montjuïc passe désormais en quatrième place, alors que depuis le début du rebond du Covid-19, il correspondait chaque semaine au quartier le plus touché.

Les zones où l’épidémie est la moins répandue correspondent à Les Corts avec 35 cas, Gràcia avec 53 cas, puis Sarrià-Sant Gervasi comptant 66 cas.

coronavirus barcelone

Source: ministère de la Santé, Generalitat de Catalunya

Les quartiers les plus pauvres les plus touchés

En parallèle, l’Institut de recherches médicales de l’hôpital del mar (IMIM) et l’Institut Universitaire de recherche en attention primaire (IDIAPJGol) révèlent que les quartiers de Barcelone où les revenus sont les plus faibles, correspondent aux plus affectés par la première vague de Covid-19. Nou Barris a enregistré 2,5 fois plus d’incidences que Sarrià-Sant Gervasi, zone où les salaires sont les plus élevés.

Pour arriver à ces résultats, les instituts ont analysé 9.000 personnes atteintes de Covid-19, entre le 26 février et le 19 avril, en comparant le salaire moyen par quartier. “Les efforts pour contenir l’épidémie ne peuvent pas ignorer les problèmes d’équité en matière de santé” a déclaré Maria Grau, la chercheuse principale de l’étude. “Assurer l’égalité d’opportunité de traitement est la clé. Il faut briser le cercle vicieux entre la pauvreté et la maladie” précise-t-elle.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales