La Catalogne fait marche arrière : pas de réouverture des discothèques

par Aurélie Chamerois

Douche froide pour les professionnels du secteur. Après avoir annoncé qu’il autorisait la réouverture des boites de nuit dès cette semaine, le gouvernement catalan rétropédale et maintient la fermeture. 

La décision en avait surpris plus d’un. Alors que l’épidémie connait une deuxième vague en Europe et que les chiffres barcelonais empiraient ces derniers jours, la Catalogne avait donné son feu vert mardi à l’ouverture des discothèques. Une autorisation en demi-teinte toutefois, avec possibilité d’accueillir des concerts et de fermer à 3 heures du matin mais avec interdiction de danser.

La décision devait être publiée au journal officiel mais le gouvernement semblait traîner des pieds. Finalement, le département catalan de la Santé a annoncé hier à 23h que cette publication n’aurait pas lieu “à cause de la situation épidémiologique”.

discotheques fermeture barceloneLe monde de la nuit barcelonaise, dont plusieurs représentants campent depuis lundi devant le siège du gouvernement catalan pour tenter d’être entendus, est dévasté. Les discothèques sont les seuls établissements à ne pas pouvoir rouvrir, et doivent continuer d’honorer leurs loyers, charges, et une partie de la sécurité sociale de leurs employés en chômage partiel. Sans aucune aide de l’Etat ou de la région, alors que la France, comme d’autres pays, propose des indemnités allant jusqu’à 15.000 par mois et par établissement pour soutenir le secteur.

“On ne peut pas tenir un mois de plus, expliquait lundi Ramon Mas à Equinox, c’est plus de 65% des lieux nocturnes qui disparaîtront fin octobre si rien n’est fait, plus de salles de concerts, plus de boites à Barcelone”.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales