5 coups d’éclat des indépendantistes catalans contre le roi d’Espagne

par Rédaction Equinox

Ce vendredi le roi d’Espagne Felipe VI, accompagné du Premier ministre Pedro Sánchez, était en déplacement officiel à Barcelone. L’occasion de revenir sur les cinq coups d’éclat majeurs des indépendantistes catalans contre la couronne espagnole.

Le souverain espagnol était sur le sol barcelonais ce vendredi 9 octobre pour assister à la Barcelona New Economic Week et remettre un prix aux start-ups innovantes du secteur digital. Loin d’appuyer l’un des premiers grands événements à Barcelone depuis les restrictions de la pandémie, les indépendantistes catalans et la gauche radicale optent pour le boycott.

La maire Ada Colau, le président du parlement Roger Torrent et les ministres du gouvernement catalan ont refusé de participer aux actes institutionnels de ce festival. Ada Colau ne viendra pas en raison des “mauvaises pratiques du roi”. La maire fait ainsi allusion aux affaires de corruption du roi émérite Juan Carlos qui secouent la maison royale espagnole depuis cet été.

Dans leur ensemble, les indépendantistes catalans sont en lutte contre le roi, depuis que celui-ci a pris position contre le référendum d’octobre 2017. Si les institutions catalanes n’ont pas honoré de leur présence les actes institutionnels de la Barcelona New Economic Week. Les plus radicaux étaient dans la rue pour protester.

L’occasion de revenir sur les cinq actions coups de poing qu’ont monté les indépendantistes contre le roi au cours de ces deux dernières années.

1- Installer une guillotine sur la place Urquinaona

Los CDR montan una guillotina contra el Rey Felipe en el tercer aniversario de su discurso

La place Urquinaona, est l’un des nouveaux hauts lieux de l’indépendantisme. C’est ici que les émeutiers de l’automne 2018 ont violemment attaqué la police espagnole pour tenter de prendre d’assaut un commissariat. Le 3 octobre, les Comités de Défense de la République (CDR) à l’origine des émeutes de l’automne dernier ont installé une guillotine en carton. Les CDR ont ainsi voulu marquer l’anniversaire des trois ans du discours du roi prononcé contre l’indépendantiste en 2017.

Autour de la guillotine, les CDR avaient déposé des têtes de cochons morts.

2- Faire la queue pour brûler des photos du roi

Colas para quemar la foto del Rey.

En juillet dernier, le couple royal visita toute l’Espagne. A Vic, près de Gérone, le comité d’accueil était des dizaines de personnes formant une file d’attente pour brûler des portraits à l’effigie du roi.

3 – Bloquer l’avenue Diagonal

indépendantistes catalans

Le 4 novembre 2019 le roi venait remettre le prix de la Princesa de Girona, lors d’un grand gala au palais des congrès de Barcelone, situé sur l’avenue Diagonal. En signe de protestation, les CDR ont bloqué cet axe, l’une des portes d’entrées de la ville, toute la journée et une partie de la nuit.

Pour cet événement national, où se pressent les personnalités économiques, les membres du gouvernement de Catalogne ont boycotté la cérémonie. Le ministre catalan des Affaires étrangères de l’époque, Ernest Maragall, a manifesté sur l’avenue Diagonal avec les activistes radicaux. Certains invités du prestigieux gala ont été sévèrement apostrophés par les CDR à l’entrée de l’événement.

 

La veille, les CDR avaient tapé sur des casseroles une partie de la nuit devant l’hôtel où séjournait le roi pour l’empêcher de dormir. Mauvais timing, ce dernier n’était pas encore arrivé et avait passé la nuit à Madrid.

4 – Pendre un mannequin à l’effigie du roi

Image

Lors du déplacement du roi en Catalogne en juillet dernier, les CDR ont accroché un mannequin pendu sur un pont près de Gerone. Celui-ci symbolisait le roi. Pour rappel, pendre des corps sur des ponts est une pratique des mafias pour effrayer leurs rivaux.

5- Brûler un mannequin du roi

Los CDR queman un muñeco del rey en una marcha no comunicada a los Mossos | Portada | Agencia EFE

Après la pendaison, le feu. Lors de la fête nationale catalane du 11 septembre, en marge des défilés officiels, les CDR ont brûlé un mannequin représentant le roi.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales