Ouverture du procès des attentats de Barcelone et Cambrils

par Leslie Singla
Publié le Modifié le
barcelone

Le procès des attentats de Barcelone et Cambrils débutera demain à Madrid, plus de trois ans après le drame. Les trois complices des auteurs seront jugés.

À partir de ce mardi et jusqu’au 16 décembre se déroulera le procès des trois accusés des attentats de Barcelone et Cambrils. Il aura lieu au siège de l’Audience Nationale, à San Fernando de Henares, dans la communauté de Madrid. Le 17 août 2017, aux alentours de 17h, une fourgonnette avait foncé sur la foule du haut de la Rambla, jusqu’au niveau de la mosaïque de Joan Miró. Quelques heures plus tard, un véhicule roulait à toute allure dans la station balnéaire de Cambrils, puis les terroristes ont attaqué des passants au couteau. Les deux attentats ont fait seize victimes et une centaine de blessés.

attentats de Barcelone

Les six djihadistes ont été tués. Le procès jugera donc trois accusés, en prison préventive depuis leur arrestation en 2017, qui faisaient partie de la cellule terroriste.

Attentats de Barcelone : peines demandées

Le parquet demandera entre huit et 41 ans de prison. La peine la plus importante a été requise contre Mohamed Houli Chemlal, pour appartenance à une organisation terroriste et possession d’explosifs. Ce dernier avait survécu à l’explosion dans la maison d’Alcanar, survenue la veille de l’attentat, où la cellule fabriquait les explosifs, à 200 km de la capitale catalane.

Une peine de 36 ans a été requise contre Driss Oukabir. Il avait loué la fourgonnette pour l’attentat de Barcelone. Enfin, une de huit ans est demandée contre Said Ben Iazza pour collaboration et avoir prêté une camionnette. Il est considéré que les trois accusés n’ont pas participé directement aux attentats, le délit d’assassinat n’est pas requis, bien qu’ils étaient membres de la même cellule djihadiste que les auteurs.

Dans sa mise en accusation provisoire, le parquet indique que les trois hommes étaient dans l’entourage d’Abdelbaki Es Satty. Cet imam, mort dans l’explosion de la maison d’Alcanar, a radicalisé plusieurs jeunes pour former la cellule djihadiste de Ripoll.

L’accusation

Du côté de l’accusation, les associations de victime du terrorisme (AVT) et 11M victimes du terrorisme demandent la prison à perpétuité, en considérant les trois accusés responsables des morts et blessés dans les attaques. L’association « 11-M Afectados por el Terrorismo » a reçu 50.000 euros de la mairie de Barcelone pour faire face aux frais du procès et garantir l’aide juridique à travers un accord signé.

Durant le procès, plus de 400 témoins participeront, dont des agents de police, proches des victimes et témoins présents durant les attentats.

 

Lire aussi les articles : Nouveaux éléments dans l’enquête des attentats de Barcelone et Cambrils

et Les révélations sur les djihadistes des attentats de Barcelone et Cambrils

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales