Espagne : test PCR obligatoire pour les voyageurs de pays à risque

par Rédaction Equinox
Publié le Modifié le
Coronavirus, le protocole d'action de la Generalitat

Coup de tonnerre dans le ciel espagnol. A partir du 23 novembre, il faudra présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures pour entrer dans le pays. Une mesure qui concerne les voyageurs provenant de pays à risque.

Mis à jour le 12/11

Cette mesure s’appliquera « aux points d’entrée » du pays selon le ministère de la Santé. Elle vise principalement les aéroports d’Espagne. Les ports à une moins grande mesure, les croisières étant interdites d’accoster. Les frontières terrestres pour le moment ne sont pas concernées.

Les pays à risque incluent les membres de l’Union européenne. Le ministère de la Santé explique se référer aux « critères » européens pour inscrire un pays ou non dans cette liste. Pour les membres de l’UE, l’Espagne constatera le taux d’incidence cumulée sur quatorze jours, le taux de positivité des tests et le taux de dépistage. La France en fait partie.


Lire aussi : L’Espagne impose le test PCR aux voyageurs arrivant de France


« Les agences de voyage, opérateurs touristiques et compagnies aériennes ou maritimes doivent informer les voyageurs de cette nouvelle obligation » poursuit le communiqué.

Présenter le test

Pour entrer sur le territoire espagnol, le test devra dater de moins de 72 heures, être négatif et être présenté sur un format papier (document original) ou électronique, en langue anglaise ou espagnole.

Jusqu’ici, les voyageurs internationaux devaient uniquement remplir un questionnaire de santé et passer un contrôle de température via caméra thermique.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales