L’Apolo et le Razzmatazz de Barcelone ne rouvrent pas

par Rédaction Equinox
Razzmattaz de Barcelone

A partir de ce 23 novembre, après huit mois de fermeture, le gouvernement de Catalogne autorise la réouverture des salles de concert. Pourtant, les deux principales de la ville, l’Apolo et le Razzmatazz ne rouvriront pas dans les prochains jours. Explications. 

Les conditions de sécurité dictées par le gouvernement catalan pour les salles de concerts, soit 50% d’utilisation de la surface d’accueil et l’interdiction de servir des boissons, dissuadent les salles emblématiques de rouvrir. « Il n’est pas rentable d’ouvrir avec une si petite capacité, et encore moins sans bar » s’agace Alberto Guijarro le directeur d’Apolo.

L’Apolo et le Razzmatazz de Barcelone dans l’attente

Selon les calculs du syndicat du secteur, la moitié des 85 salles de concerts catalanes rouvriront à partir de ce lundi. Les plus grandes, et donc les plus emblématiques, resteront pour le moment fermées. La Mirona, l’Apolo et le Razzmatazz ne rebrancheront pas les enceintes dans les prochains jours. Les établissements veulent attendre de pouvoir exploiter au moins 70% de leur surface et de pouvoir ouvrir les bars.

Pour mettre une date à cet objectif, le co-directeur du Razzmatazz Lluís Torrents est dans l’attente d’un rendez-vous avec les équipes du ministère catalan de la Culture. Dans tous les cas, la réouverture ne se fera pas du jour au lendemain. Pour réactiver l’électricité, le matériel et surtout programmer des artistes, « il nous faut au moins une dizaine de jours » a prévenu Alberto Guijarro, directeur de l’Apolo.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales