Covid : qui sont les Espagnols qui refusent le vaccin

par Rédaction Equinox
vaccin covid

Le gouvernement espagnol a pour objectif que le pays, avec l’Allemagne, soit le pionnier européen dans la campagne de vaccination. Il devra compter avec une forte opposition d’une partie des citoyens. Portrait-robot des populations refusant le vaccin.

Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé la semaine dernière que « dans presque tous les scénarios, une part très importante de la population pourra être vaccinée avec toutes les garanties tout au long du premier semestre 2021 ». Le gouvernement de Catalogne est plus précis et annonce 300.000 vaccinées avant les vacances de Pâques.

L’exécutif devra faire preuve d’une énorme pédagogie pour convaincre une importante part de la population réfractaire à la vaccination.

47% des Espagnols refusent pour le moment de se faire vacciner. Un chiffre très haut, qui va en augmentant. + 3% entre septembre et novembre selon l’enquête du Centre d’investigation sociologique (CIS). La fulgurance pour la création et la distribution du vaccin crée la méfiance.

Les électeurs de l’extrême-droite sont les plus opposés

Politiquement, le CIS nous apprend que les plus opposés au vaccin sont les électeurs du parti d’extrême-droite Vox. 63% de ces derniers refusent le vaccin. Les votants libéraux de Ciudadanos arrivent en seconde place avec 55% d’opposition. La leader du parti Ines Arrimadas, samedi soir dans l’émission la Sexta Noche, a refusé de dire si elle et son fils de six mois se feraient vacciner, se rangeant derrière l’avis des médecins. Les conservateurs du Partido Popular refusent le vaccin pour 44% d’entre eux. Un chiffre similaire chez les électeurs de Carles Puigdemont : 46% des indépendantistes s’opposent à la vaccination.

Les électeurs de gauche sont les plus favorables

Finalement, ceux qui acceptent d’être vaccinés sont les votants du bloc gouvernemental espagnol. 46% des votants socialistes et de la gauche radicale de Podemos accepteront une injection dès que cela sera possible.

Le sexe et l’âge

Dans l’enquête du CIS, on apprend aussi que les femmes rejettent plus le vaccin que les hommes, 53 % et 46% respectivement.

Au niveau des âges, les 25-34 ans sont les plus opposés avec 61% de cette tranche qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Les 18-24 ans sont contre à 46%, les 35-44 ans à 58%, les 45-54 ans à 52%.

Ce qui devient beaucoup plus problématique est la réponse des plus de 65 ans. Cette catégorie à risque, qui sera la première à se faire vacciner, n’adhère qu’à 42% pour une injection le plus rapidement possible. 32% refusent le vaccin et 23% n’ont pas encore pris leur décision.

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales