Les tests PCR pour entrer en Espagne désormais admis en français

par Leslie Singla
se rendre à l'aeroport de Barcelone prat

Tout voyageur arrivant par voie aérienne et maritime en Espagne doit présenter un résultat de test PCR négatif. Le gouvernement espagnol a annoncé plusieurs nouveautés à ce sujet.

Depuis le 23 novembre, l’Espagne impose le test PCR aux voyageurs provenant de pays à risque, en avion ou en bateau. Il n’est donc pas obligatoire pour les arrivées via les frontières terrestres. Plusieurs nouveautés viennent d’entrer en vigueur, selon le texte publié aujourd’hui dans le journal officiel de l’État par le ministère de la Santé. Jusqu’à présent, le résultat négatif devait être présenté en anglais ou espagnol. Désormais, les voyageurs peuvent l’exposer en français et en allemand. L’Espagne indique également que les enfants de moins de six ans sont désormais dispensés de faire le test.

L’autre grande nouveauté, c’est l’ajout du test TMA. Ce dernier correspond à un équivalent du test PCR, mais légèrement moins coûteux, en passant sous la barre des cent euros, et moins complexe. Toutefois, il se fait également à travers un prélèvement « naso-pharyngé » qui doit être envoyé dans un laboratoire pour être analysé. Mais la différence apparaît à cette étape : le test TMA nécessiterait jusqu’à deux heures de moins pour obtenir le résultat.

Les conditions

Pour être valide, le document présenté devra inclure :

– le nom complet du voyageur
– le numéro de passeport ou carte d’identité
– la date du test
– les coordonnées du centre de dépistage
– la technique utilisée
– le résultat négatif

Durant les fêtes, entre le 23 décembre et le 6 janvier, les déplacements entre et hors des régions d’Espagne seront autorisés pour rendre visite à des amis ou à de la famille.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales