Le ministre de la Santé espagnol candidat à la présidence de la Catalogne

par Camelia Balistrou
présidence de la catalogne

Salvador Illa, ministre de la Santé espagnol a annoncé, aujourd’hui, son intention de briguer la présidence de la Catalogne. 

Coup de tonnerre en Catalogne. L’actuel ministre de la Santé espagnol, en charge de la gestion de la crise sanitaire, se présente à la présidence de la région catalane. Délicate transition alors que l’Espagne est aux portes d’une troisième vague de la Covid-19. Toutefois, cette opération s’effectue de concert avec tous les socialistes catalans, soit les mairies socialistes de la banlieue barcelonaise, la présidente de la députation de Barcelone, Núria Marín mais aussi toute l’équipe socialiste de Pedro Sánchez.

Le prévisible sacrifice de Miquel Iceta

Malgré les grandes responsabilités de Salvador Illa en tant que ministre de la Santé, cette annonce n’est pas vraiment une surprise. Durant la crise sanitaire, Illa s’est révélé et est devenu un poids lourd de la politique espagnole. Effectivement, après la mise en place de l’état d’urgence, le 15 mars 2020, le ministre de la Santé a incarné la principale autorité du pays avec le Premier ministre, Pedro Sánchez, et le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.

Durant 3 mois, les autonomies régionales ont perdu leurs compétences sanitaires au profit de Salvador Illa. Depuis, ce dernier a gagné en popularité jusqu’à faire de l’ombre à Miquel Iceta, qui était initialement le candidat socialiste à la présidence de la Generalitat.

illa iceta1

Salvador Illa (à gauche) et Miquel Iceta (à droite)

La candidature de Salvador Illa marque logiquement un positionnement contre l’indépendance de la Catalogne. Le ministre de la Santé vise ainsi les votants du parti centriste Cuidadanos. Le Conseil national ratifiera la proposition émise par le parti socialiste lors d’une réunion exceptionnelle prévue ce mercredi après-midi.

Présidence de la Catalogne : du changement

À ce jour, d’autres changements ont eu lieu dans le « mercato » » politique catalan. Lorena Roldán, ancienne tête de liste de Cuidadanos quitte le parti pour aller au Partido Popular (PP, parti de droite).

Le parti Demócratas, un groupuscule ultra-indépendantiste, rallie sa candidature à Junts per Catalunya, le parti de Carles Puigdemont et Laura Borràs dont la promesse principale est de rendre effective la déclaration d’indépendance de la Catalogne.

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales