Nouvel An à Barcelone : la police à l’affût des fêtes illégales

par Camelia Balistrou
fêtes illégales

Cette année, les contraintes liées à la pandémie ont complètement bouleversé les festivités du passage à la nouvelle année. Entre couvre-feu et rassemblements limités, le risque de fêtes illégales est grand. La police catalane est à l’affût. 

L’année 2020, si particulière, arrive à son terme. Et pour clore 2020, il faudra respecter une série de restrictions sanitaires. C’est d’ailleurs, la priorité de la police barcelonaise ce soir. Au total, 251 agents municipaux et autant de Mossos d’Esquadra seront déployés dans toute la ville. L’adjoint au maire pour la prévention et la sécurité, Albert Batlle, a rappelé ce matin que les rassemblements sont limités à 10 personnes et le couvre-feu commencera, exceptionnellement, à 1 h du matin.

Fêtes illégales

Pas de fêtes illégales détectées

Depuis plusieurs jours, la Guàrdia Urbana surveille les réseaux sociaux pour repérer des appels aux fêtes illégales. Selon le chef de la Guàrdia Urbana, Pedro Velázquez, à ce jour, aucun événement n’a été décelé. Toutefois, Velázquez a déclaré que la police est bien consciente du fait que ce genre de fêtes peut être organisé très rapidement, rapporte le média catalan Betevé. Ainsi, le chef de la Guàrdia Urbana assure que les agents seront très attentifs et agiront avec « la plus grande fermeté ».

Aucun appel au rassemblement dans les rues ou dans les parcs, qui fermeront à 20 h ce soir, n’a été détecté par les autorités. « Les points chauds sont les parcs ouverts et les plages, explique Pedro Velázquez, mais nous sommes plutôt sereins. »  

Toutefois, le chef de la Guàrdia s’inquiète quant à la consommation excessive de drogue et d’alcool ainsi qu’aux infractions liées à des excès de vitesse en voiture. Pedro Velázquez prévient : « Nous prévoyons beaucoup de contrôles. » 

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales