Vaccination Catalogne : rien ne se passe comme prévu

par Leslie Singla
vaccination catalogne

Vaccination Catalogne. La campagne de vaccination prend du retard. Le ministère de la Santé catalan reconnaît avoir été trop optimiste. Il prévoit désormais des vaccinations les jours fériés.

La campagne de vaccination a débuté le 27 décembre en Catalogne. Selon les chiffres du ministère de la Santé catalan, jusqu’à dimanche, 7.774 personnes ont été vaccinées en Catalogne contre la Covid-19. Cela signifie que seules 13% des 60.000 doses reçues ont été administrées. La Catalogne avait annoncé immuniser plus de 100.000 personnes en deux semaines.

Carmen Cabezas, directrice au sein du département de la Santé, a déclaré que « nous étions prêts pour le faire, mais nous avons été trop optimistes dans les plans de départ, nous n’avons pas pris en compte cette semaine de préparation ».

Vaccination Catalogne : des ralentissements

Plusieurs facteurs expliquent cette lenteur, comme l’approbation du vaccin Pfizer/BioNTech plus tôt que prévu par l’Agence Européenne du Médicament. La date initiale correspondait au 4 janvier. Par ailleurs, les frigos pour conserver les vaccins ont tardé à arriver, en raison du blocage de camions de livraison en provenance du Royaume-Uni vers la France. Ces appareils assurent une température entre 2º et 8º, indispensable pour maintenir les vaccins après leur conservation à -70º.

Enfin, le manque de personnel se fait également sentir. « La stratégie est de ne pas perdre des professionnels dans les centres de santé et les hôpitaux, nous avons donc mis en place des journées complémentaires » a expliqué Carmen Cabezas. Ainsi, tous les volontaires n’ont eu pas de disponibilité au moment souhaité, et ils n’ont pas reçu l’ordre de vacciner les 1er et 6 janvier.

Face à ce retard, la Catalogne a revu son organisation. Désormais, la vaccination se déroulera sans interruption, même les jours fériés. L’objectif est de pouvoir administrer les 60.000 doses reçues chaque lundi au cours des sept jours suivants. À travers cette hausse du rythme, la Generalitat assure « que tout sera en ordre cette semaine ».

En Espagne, la première étape du plan vise à administrer le vaccin aux résidents et soignants des EPHAD puis aux soignants en première ligne de la lutte contre le Covid19 et enfin à tous les autres personnels médicaux ainsi qu’aux personnes dépendantes.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales