La Catalogne autorise à quitter sa commune pour assister à un meeting

Par Nico Salvado
indépendantistes barcelone

On ne sait plus exactement dans quelle dimension évolue la Catalogne, tant les décisions sanitaires sont surréalistes. En plein pic de la troisième vague de coronavirus, le gouvernement catalan annonce qu’il sera possible d’échapper au confinement municipal pour assister en spectateur à un meeting électoral.

Le corps médical réclame des mesures strictes au gouvernement catalan pour éviter une dramatique saturation des hôpitaux et toutes les conséquences qui en découleront. Il y a actuellement près de 700 personnes en réanimation dans les hôpitaux catalans, un nombre élevé de personnes que peine à absorber le système sanitaire.

En réponse, la porte-parole du gouvernement catalan annonce une nouvelle possibilité de déplacement permettant d’échapper au confinement municipal : assister à un meeting électoral. La classe politique semble être le seul collectif à ne pas connaître l’existence des rassemblements virtuels par Zoom. Le ministre catalan de l’Intérieur incite les personnes à effectuer des déplacements au motif « du droit à la participation politique qui doit être assuré par une mobilité garantie ». 

A l’heure, où les citoyens supportent de plus en plus mal de ne plus pouvoir visiter leur famille et amis, et où le monde économique est asphyxié en raison des confinements municipaux, le gouvernement viole ses propres règles pour faciliter des rassemblements politiques présentiels.

De fait, sur l’attestation de déplacement de la Generalitat, il sera possible de cocher la case « assister à un meeting électoral » pour quitter sa commune de résidence.

 

Recommandé pour vous