Pourra-t-on faire du tourisme en Espagne cet été ?

Par Nico Salvado

Nombreux sont les Français désireux de venir faire du tourisme en Espagne cet été. Rencontre avec des chercheurs et virologues pour tenter de déterminer si le pays sera en mesure de pouvoir accueillir des visiteurs. 

« L’été 2021 ne sera pas normal » prévoit Sergio Alonso, chercheur au sein du Bioscom, organisme émettant des rapports sanitaires pour le gouvernement catalan.  « Afin de garantir une pleine mobilité, il faudra 70% de la population vaccinée, ce qui sera difficilement le cas cet été en Espagne » affirme l’expert. « L’objectif des 70% du gouvernement est difficilement atteignable » confirme le vice-président de l’association espagnole de vaccinologie Fernando Moraga.

« D’ici l’été, la saturation des services de soins intensifs aura du mal à baisser » analyse Sergio Alonso. De fait, le chercheur craint un certain nombre de restrictions affectant l’ouverture des bars, restaurants, festivals et boites de nuit. Globalement, « l’été 2020 en Espagne ressemblera à celui de 2021, mais avec un peu plus de fluidité » tranche-t-il.

Pas de tourisme en Espagne pour les vacances de Pâques

En revanche, il sera impossible de venir faire du tourisme en Espagne lors des vacances de Pâques prévient le chercheur du Bioscom. « Il faudra empêcher les visiteurs de venir au printemps car il est fort possible que nous soyons en pleine 4e vague » selon Alonso.

« Si nous accueillons des vacanciers pour Pâques, il y aura encore plus de restrictions pour la saison estivale » affirme-t-il. « Jusqu’au moins le mois de mai, nous ne saurons pas exactement quelle sera la possibilité de pouvoir venir en Espagne » ajoute de son côté Fernando Moraga qui explique que l’évolution des mesures dépendra aussi de la livraison des vaccins par les laboratoires et de l’émergence de nouvelles variantes.

Accélérer la vaccination

La campagne de vaccination à un rythme très lent avec seulement 2,8% de la population ayant reçu au moins une dose depuis le 28 décembre. Fernando Moraga se dit « contre un passeport sanitaire tant que tous les citoyens européens ne peuvent pas obtenir leur injection ». En revanche selon le docteur, « il devrait être indispensable de maintenir les tests PCR négatifs pour entrer en Espagne cet été ».

Pour accélérer la campagne de vaccination, qui pour le moment ne repose que sur les épaules des infirmières de santé publique, Fernando Moraga propose des renforts. En faisant appel aux sanitaires du secteur privé, aux pharmaciens, à la Croix-Rouge et aux étudiants en médecine.

En 2020, l’Espagne a perdu 77,3% de ses revenus provenant du secteur touristique. Il faut remonter en 1969 pour trouver une année avec si peu de visiteurs dans le pays. 18,9 millions de touristes étrangers sont entrés en Espagne l’an dernier, au lieu des 83,5 venus en 2019.

Recommandé pour vous