[VIDÉO] Nuit d’émeutes à Barcelone suite à la détention d’un rappeur

par Rédaction Equinox
emeutes barcelone

La détention hier matin du rappeur catalan Pablo Hasél, condamné à de la prison ferme pour apologie du terrorisme et injures contre le chef de l’Etat espagnol, s’est soldée par de lourdes émeutes en Catalogne.

Hier soir, en marge d’une manifestation de soutien au rappeur à Barcelone, du mobilier urbain, des boutiques, des agences bancaires et des motos stationnées ont été détruites. Les émeutiers ont tenté de pénétrer dans la préfecture espagnole, rue Mallorca dans l’Eixample. Un lourd cordon policier a empêché l’attaque, une émeutière est blessé à l’œil par un tir de LBD.

 

Des barricades ont êtes montées sur le Passeig de Gracia, Via Augusta et Gran Viá. 30 personnes sont blessées.

5000 personnes ont participé à la manifestation selon la Police qui a repris le contrôle de la situation à 22h15 après de nombreuses charges.

saqueig gran gracia 160221

destrosses botiga 160221

vidre trencat caixabank diagonal 160221

EuYlHvVXMAEgm U?format=jpg&name=large

La ville de Vic, à une heure de Barcelone, a elle aussi connu de violentes emeutes avec le saccade d’un commissariat de police.

Le rappeur a été condamné à neuf mois de prison ferme pour apologie du terrorisme et injures à l’encontre de la couronne et institutions. Ce dernier considère sa détention « injuste ». Il avait dix jours jusqu’à vendredi pour se présenter volontairement afin d’être incarcéré.

Sa condamnation concerne une chanson s’attaquant à la famille royale et 64 messages publiés sur Twitter entre 2014 et 2016, accompagnés parfois de vidéos. Pablo Hasél cite des groupes terroristes comme ETA, Grapo, Terra Lliure ou Al-Qaïda. Parmi les messages figurent : « 50 policiers blessés? Ces mercenaires merdiques se mordent la langue en frappant et disent qu’ils sont blessés » (23/03/2014) ou « Joseba Arregi (ETA) tué par la police en le torturant » (14/02/2016).

La chanson incriminée est encore sur YouTube. La vidéo musicale commence par une interview en français du roi émérite Juan Carlos expliquant que Franco était pour lui « un exemple de dévouement patriotique au service de l’Espagne » et qu’il lui portait beaucoup « d’affection et d’admiration ».

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales