Restrictions Catalogne : les mesures maintenues encore 10 jours

par Camelia Balistrou
Restrictions Catalogne

Restrictions Catalogne. La Catalogne annonce une prolongation des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19 jusqu’au dimanche 28 février. 

Le Procicat, l’instance en charge de la gestion de la crise sanitaire en Catalogne, s’est réuni ce matin pour réviser les mesures anti-Covid. Finalement, les restrictions sont maintenues jusqu’à la fin du mois de février. Ainsi, le confinement comarcal (équivalent des cantons en France) et les plages horaires pour se rendre au restaurant restent inchangés.

Bien qu’un assouplissement des mesures se profilait la semaine dernière, le secrétaire de la Santé publique catalane, Josep M. Argimon, a souligné une légère hausse de la courbe de contagion. Au vu de cette évolution, le Procicat préfère maintenir les limitations pendant une semaine.

Restrictions Catalogne : les centres commerciaux toujours fermés

Concernant les commerces catalans, les établissements de moins de 400 m2, et considérés comme essentiels (dont les librairies) sont autorisés à ouvrir. Les centres commerciaux restent donc encore fermés et toute activité commerciale non essentielle est interdite le week-end.

Les bars et restaurants peuvent toujours ouvrir entre 7h30 et 10h30 et entre 13h et 16h30. Les gymnases et salles de sport restent ouverts avec une capacité restreinte à 30 %. Enfin, les activités de groupe sont encore limitées à six personnes.

Au sujet du confinement périmétrique, il est toujours possible de se déplacer au sein de sa comarque. Les Barcelonais sont donc autorisés à aller à Badalona, L’Hospitalet de Llobregat, Sant Adrià del Besòs ou Santa Coloma de Gramanet. La liste des comarques et les communes associées sont disponibles en cliquant ici.

À savoir que la communauté scientifique catalane, dont Magda Campins, épidémiologiste et chef du service de médecine préventive de l’hôpital Vall d’Hebron de Barcelone, s’est opposée hier à un assouplissement des mesures et a souligné que la lenteur de la diminution des cas pourrait être liée à une plus grande diffusion de la variante britannique du virus, bien plus contagieuse que celle détectée à Wuhan, et qui représente déjà plus de 30 % des personnes infectées.

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales