Le plan de l’Espagne pour mettre fin aux restrictions

par Nico Salvado
espagne covid

Covid Espagne. Le Premier ministre Pedro Sanchez ambitionne de ne pas reconduire l’état d’urgence en Espagne au-delà du 9 mai. Face au scepticisme des régions pour retirer la base légale du couvre-feu, l’exécutif national voit atteignable le retour d’une relative normalité dans un mois. 

Après 7 mois d’exception, l’état d’urgence en Espagne prend officiellement fin le 9 mai. Le gouvernement espagnol pouvait le prolonger mais, si l’on en croit la déclaration du Premier ministre hier, ce ne sera pas le cas. Une décision risquée pour les régions espagnoles, compétentes en matière sanitaire, qui perdront leur outil pour activer le couvre-feu. Les fermetures forcées d’établissements commerciaux et les confinements périmétriques seront toujours possibles, mais la justice pourra être saisie plus facilement par des collectifs pour demander la levée des mesures.

Covid Espagne : les régions inquiètes

La fin de l’état d’urgence le 9 mai, « c’est trop tôt » pour Iñigo Urkullu le président du Pays basque qui aurait aimé être consulté par le gouvernement espagnol avant cette annonce surprise. L’Andalousie parle de décision précipitée. De son côté, la Catalogne avait réclamé en septembre dernier l’activation locale de l’état d’urgence pour lutter contre la pandémie. Une demande qui pourrait revenir sur la table en mai prochain par les régions les plus touchées par le Covid.

Le gouvernement espagnol préfère voir en mai « la fin du cauchemar » commencé en mars 2020. Pedro Sanchez met tous ses espoirs dans la campagne de vaccination pour éviter une quatrième vague qui balaierait la levée des restrictions. Le plan du gouvernement passe par l’arrivée de 66 millions de doses vaccinales d’ici la fin de l’été. Selon les prévisions gouvernementales, 5 millions de personnes seront immunisées début mai ; le double lors de la première semaine de juin ; 15 millions à la mi-juin ; 25 millions un mois plus tard et enfin 33 millions fin août ce qui supposerait le fameux seuil de 70% de la population immunisée.

Covid Espagne

Les vaccinodromes devraient aider à atteindre l’objectif.  Et les 300.000 doses du laboratoire Janssen, qui ne demandent pas la seconde injection de rappel, sont également un outil qu’attend l’Espagne. Un retard de livraison des doses et des défaillances dans l’organisation des campagnes de vaccination pourraient ralentir l’opération. Une des craintes des régions.

Dans tous les cas, 70% de la population vaccinée ne signifie pas la fin de la pandémie, mais son contrôle. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le masque en intérieur restera la norme jusqu’à la fin officielle de la pandémie. En revanche à l’air libre le masque devrait disparaître. Même s’ils seront soumis à des jauges de 50 ou 70%, les lieux accueillant du public ne seront plus menacés par des fermetures. La libre circulation des personnes redeviendra également la norme.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales