Un mouchard pour dénoncer les fêtes clandestines en Espagne

par Rédaction Equinox
fêtes clandestines en Espagne

Les fêtes clandestines en Espagne sèment la polémique. Chaque week-end à Barcelone et à Madrid, la police effectue des dizaines d’opérations pour mettre fin à ses rassemblements non autorisés. Une entreprise lance sur le marché un boîtier de surveillance et une brigade du silence patrouillant dans les villes pour aider les propriétaires face aux locataires peu civiques.

La plateforme de logements touristiques Airbnb recommande aux propriétaires d’utiliser un boîtier électronique permettant de surveiller le niveau sonore des locataires. La start-up Roomonitor se vante d’avoir mis au point le mouchard. Si le procédé peut faire grincer des dents au niveau des libertés individuelles, la société n’a pas de complexes et se défend en expliquant que son produit n’est pas un détecteur-enregistreur de bruit. Autrement dit, il n’écoute pas les conversations. Ce qui serait interdit par la loi pour des raisons d’inviolabilité du domicile.

Le boîtier selon Roomonitor suit les courbes de niveaux sonores pour détecter un niveau élevé. Lorsque le seuil d’alerte est atteint, les occupants sont prévenus par appel et par SMS. Selon Roomonitor, ce message préventif suffit à calmer les esprits et faire chuter le niveau de décibels dans 70 % des cas.

Une brigade envoyée sur les lieux

Si les occupants ne cessent pas leur fête, la start-up va plus loin et envoie une équipe de «casseurs d’ambiance». N’ayant pas le pouvoir de la police ni d’autorité légitime, les salariés de Roomonitor sont sensés faire stopper la fiesta en 30 minutes uniquement avec l’arme du dialogue. Certains y verront un pas de plus vers la dichotomie du roman 1984.

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales