Covid Barcelone : les variants à l’origine d’infections plus graves

par Rédac Equinox
Covid barcelone

D’après les médecins de plusieurs hôpitaux barcelonais, les variants du Covid-19 provoquent des symptômes plus graves, nécessitant bien souvent une hospitalisation en soins intensifs.

« À Barcelone, 50 % des personnes hospitalisées à cause du Covid-19 se retrouvent en réanimation » déplore la chercheuse Clara Prats. Paradoxalement, l’évolution du nombre de cas n’augmente pas aussi rapidement que lors des précédentes vagues souligne le BIOCOMSC, groupe de recherche chargé du suivi quotidien de l’évolution de l’épidémie en Catalogne. La gravité des symptômes serait liée à la propagation du variant britannique en Espagne. Effectivement, à l’heure actuelle, cette souche est détectée dans 90 % des cas positifs.

Une situation inquiétante selon le chef de l’Unité de soins intensifs de l’Hôpital del Mar, Joan Ramon Masclans. « Ces dernières semaines, le nombre de patients en soins intensifs représente 50 % des individus admis pour contamination au Covid-19. Dans les vagues précédentes, ils ne représentaient que 15 % » explique le médecin dans un entretien accordé à Catalunya Informació. Un chiffre qui contraint le corps hospitalier à déprogrammer de nombreuses opérations ou activités non liées au Covid-19.

Un durcissement des restrictions attendu

« Si le nombre de cas et d’admissions augmente dans les semaines à venir, il est très probable que plus de restrictions seront mises en place en plus du confinement comarcal » met en garde Magda Campins, épidémiologiste à l’Hôpital Vall d’Hebron. La semaine dernière, le Procicat a rétabli le confinement périmétrique pour prévenir une possible résurgence de contaminations suite aux déplacements des Catalans durant le week-end de Pâques. Bien que les effets de ce week-end pascal ne se ressentent pas encore, la chercheuse catalane Clara Prats prédit une explosion inévitable du nombre d’infectés. « Ce week-end, 513 personnes étaient admises en soins intensifs à Barcelone, d’ici la semaine prochaine, on en comptera 600 ». Le risque d’une saturation des hôpitaux plane une nouvelle fois sur le corps médical. Les spécialistes espèrent ainsi un durcissement des mesures pour maîtriser l’épidémie.

Malgré des chiffres préoccupants, les scientifiques du BIOSCOMSC estiment, tout de même, que la vaccination en Catalogne a permis une baisse des décès liés au Covid de 60 %. Ce lundi débute la vaccination massive des Espagnols âgés entre 70 et 79 ans.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales