Dr Lopez : « Le tourisme en Espagne sera possible cet été »

par Nico Salvado
tourisme en Espagne

Daniel López Codina est chercheur à l’Université Polytechnique de Catalogne. Interview pour faire le point sur la situation sanitaire en Espagne.

La quatrième vague de Covid-19 en Espagne serait moins forte que les autres. Le pire est-il derrière nous ?

Le niveau actuel de vaccination protège partiellement la société. L’amélioration des températures permet une vie sociale à l’extérieur et l’on note un effet culturel en Europe où les populations ont appris à vivre avec le Covid-19. Ces trois faits cumulés permettent de contenir la pandémie.

Nous sommes dans une situation stationnaire, mais il ne faut pas se précipiter pour chercher à revenir trop rapidement à la normale. Il faut lever les restrictions avec prudence, petit à petit.

Le gouvernement espagnol prévoit de lever l’état d’urgence à partir du 9 mai. Les régions risqueraient d’avoir des difficultés juridiques pour décréter des couvre-feux. Faudrait-il prolonger l’état d’urgence au-delà du 9 mai ?

Pour le domaine juridique, je ne suis pas compétent pour répondre. En revanche, il est sûr que le virus ne va pas disparaître le 9 mai, les régions ont donc besoin d’outils pour contenir la pandémie. Je ne sais pas si la Catalogne devra ou non prolonger son couvre-feu au-delà du 9 mai, mais jusqu’à la fin du mois de mai c’est une probabilité. La situation ira beaucoup mieux à la fin du mois. Jusqu’à cette date, les choses sont fragiles.

Comment va être l’été 2021 ? L’Espagne pourra-t-elle accueillir des touristes ?

Oui, probablement. Il sera possible de faire du tourisme en Espagne cet été, car le niveau de vaccination sera bien plus haut que maintenant. En prenant des précautions, on pourra faire plus de choses entre pays européens. On sera dans des meilleures conditions que l’année dernière.

Quand pourra t-on retirer le masque en extérieur ?

Quand 70 % de la population sera vaccinée. Si les laboratoires tiennent leurs engagements, le seuil devrait être atteint après l’été et le début de l’automne.

Et en intérieur, quand le masque ne sera-t-il plus obligatoire ?

Je ne peux pas donner de date, mais nous allons garder le masque en intérieur sur le long terme. Nous sommes face à une pandémie mondiale qui prendra fin quand tous les pays auront vacciné leurs populations. Nous voyons encore aujourd’hui le problème en Inde. Nous sommes également face au risque d’une mutation du Covid-19 qui échapperait partiellement à l’efficacité de la vaccination. Il faudrait alors adapter le vaccin. Nous ne sommes pas encore sortis de la crise sanitaire. C’est un long processus qui prendra du temps.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales