Les Barcelonais célèbrent la fin du couvre-feu

Par Camélia Balistrou
Barcelonais

 

Fin du couvre-feu. Après 196 jours de restrictions pour freiner la pandémie, le 9 mai marque la levée de l’état d’urgence en Espagne. Dans la nuit de samedi à dimanche, des milliers de Barcelonais se sont rassemblés dans les rues et les plages pour célébrer l’événement. 

Le 9 mai 2021 aura marqué l’histoire espagnole. Après plus d’un an de crise sanitaire et de sa longue liste de mesures préventives, l’état d’urgence fait désormais partie du passé. Pour le célébrer, des milliers de personnes ont investi les rues et plages de Barcelone toute la nuit.

L’ultime couvre-feu aura duré 2 h. À minuit, les Barcelonais ont manifesté leur joie, certains de leur balcon et d’autres en se rassemblant dans les rues. Des cris, des applaudissements, des klaxons ont retenti dans toute la ville.

Fin du couvre-feu : grands rassemblements et dispositifs policiers renforcés

Pour contenir d’éventuels débordements, la Guardia Urbana a décidé de renforcer ses effectifs avec 30 % d’agents supplémentaires dans la nuit de samedi à dimanche. Un dispositif similaire aux réveillons du Nouvel An. Pedro Velázquez, chef de la Guardia Urbana a confié au micro de RAC1 que les patrouilles ont été principalement déployées dans la Ciutat Vella, à Gràcia et sur les plages.


Sur le passeig de Joan Borbó, à Barceloneta, des centaines de jeunes se sont retrouvés dès 22 h pour fêter cette « nouvelle liberté ». Or, à cette heure-ci, le couvre-feu était toujours effectif. Les forces de l’ordre ont alors délogé les groupes d’individus présents sur la plage.


À Gràcia, de nombreuses célébrations ont eu lieues. La plaça de la Virreina s’est transformée en salle de fête improvisée, bien avant la fin de l’état d’urgence et du couvre-feu. Parmi les centaines de personnes présentes sur la place, des musiciens ont animé la nuit et de nombreux participants étaient venus avec des boissons alcoolisées rapporte la télévision locale Betevé. Dans ces conditions, il a été compliqué de garder ses distances et le port du masque était peu respecté. Les forces de l’ordre ont délogé les individus présents, mais ces derniers se sont rapidement retrouvés, un peu plus loin, à carrer Verdi.

Sur le passeig Lluís Companys, devant l’Arc de Triumf, là aussi, des centaines de Barcelonais étaient présents dès 22 h. Le couvre-feu de deux heures n’a pas été respecté. Toutefois, l’ambiance était très festive. De nombreux jeunes buvaient et célébraient la fin de l’état d’urgence.

D’après les déclarations d’Albert Battle, maire adjoint de Barcelone en charge de la sécurité, la Guardia Urbana a délogé 6.500 personnes dans 31 quartiers de la ville la nuit dernière. Battle a annoncé au micro de Catalunya Ràdio que les actions menées n’étaient pas de sanctionner mais de « prévenir » pour minimiser les risques de contamination.

Recommandé pour vous