Pere Aragonès président : un indépendantiste modéré

Par Aurélie Chamerois
Pere Aragones president catalan

A 38 ans, Pere Aragonès devient le président catalan le plus jeune de l’histoire. Réputé modéré et pragmatique, il a assuré lors de son investiture qu’il poursuivrait le processus indépendantiste.

Rassembler tous les courants indépendantistes, c’est l’un des objectifs du nouveau président catalan. “Nous avons besoin de beaucoup parler, […] et quand nous aurons trouvé un point d’accord, nous serons inarrêtables”, a-t-il indiqué lors de son discours d’investiture. Il faut dire que les deux principaux partis indépendantistes, Junts per Catalunya (JxC) et Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), se déchirent depuis des années sur la voie à suivre pour obtenir l’indépendance, tout en devant toujours gouverner ensemble, faute de majorité absolue pour l’un ou l’autre.

Aragonès se pose donc en rassembleur de tous les courants, voire au-delà, afin de rallier le plus de Catalans possible à la cause. « Elargir la base » est l’un des slogans d’ERC depuis plusieurs années. Le parti estime que l’indépendance ne sera possible si le camp indépendantiste dépasse très largement les 50% de la population catalane. 

Objectif référendum

« Je suis là pour mener à terme le processus d’indépendance » a par ailleurs assuré Aragonès devant les députés catalans. Concrètement, il s’engage à négocier un référendum d’auto-détermination dont le résultat serait reconnu par l’Espagne et à obtenir l’amnistie pour les responsables indépendantistes incarcérés depuis 2017.

Le trentenaire, diplômé en droit et en histoire économique, a toujours défendu la voie du dialogue avec Madrid. Mais il devra composer avec la stratégie plus rupturiste de JxC puisque les deux partis se partageront le pouvoir dans un gouvernement de coalition qui sera présenté dès le début de la semaine prochaine.

Lire aussi : Le programme du nouveau gouvernement catalan

Recommandé pour vous