Covid : comment obtenir un certificat vert numérique pour voyager cet été

Par Camélia Balistrou
Certificat Vert numérique

Dès le 1er juillet 2021, l’Union européenne lancera son certificat vert numérique, un document qui facilitera la mobilité entre États membres cet été. Grâce au certificat, les mesures restrictives comme la quarantaine ou le test PCR à chaque déplacement ne seront plus obligatoires. Comment l’obtenir ? Explications. 

Quelles sont les conditions pour disposer d’un certificat vert numérique ?

Pour recevoir son certificat, il est nécessaire de prouver que l’on ne présente aucun de risque d’infection. Pour cela, il suffit :

– D’avoir un certificat de vaccination (il faut impérativement recevoir toutes les doses de son vaccin.)
– De réaliser un test PCR négatif récent.
– D’être rétabli de la Covid-19, ce qui prouve la présence d’anticorps contre le virus.

Quelle application télécharger pour avoir son certificat ?

Pour le moment, aucune plateforme est disponible. Les 27 pays membres de l’UE devront ratifier un premier accord début juin. Chaque pays développera alors sa propre application pour stocker les certificats. Toutes les applications des États membres seront donc connectées entre elles.

Le certificat numérique comportera quelles données personnelles ?

Le document comprendra des informations essentielles telles que le nom, prénom, la date de naissance, la date de délivrance, des informations pertinentes sur le vaccin, sur le test, sur la date de la dernière infection au Covid ainsi qu’un identifiant unique. Ces informations seront collectées dans un QR code qui ne pourra être consulté que par des organismes autorisés. Toutes ces informations seront stockées dans une base de données sécurisée dans chaque pays.

L’Union européenne assure que ces informations ne pourront pas être conservées par les pays visités. Seules la validité et l’authenticité du certificat sont contrôlées, en vérifiant quel organisme l’a délivré et signé.

Comment fonctionnera le certificat vert numérique ?

Il sera délivré par les autorités nationales spécifiques telles que les hôpitaux, les centres de tests ou d’autres autorités sanitaires. La version numérique peut être stockée sur un appareil mobile. Les citoyens peuvent également demander une version papier. Les deux versions disposeront d’un QR code contenant les informations essentielles, ainsi que d’un cachet numérique visant à garantir l’authenticité du certificat et donc éviter toute falsification.

La Commission européenne mettra en place un portail qui permettra de vérifier toutes les signatures des certificats dans l’ensemble de l’UE. La Commission aidera également les États membres à mettre au point un logiciel que les autorités pourront utiliser pour vérifier les QR codes.

Les individus non-vaccinés pourront-ils quand même voyager au sein de l’UE ?

Oui. Le certificat vert numérique devrait faciliter la libre circulation au sein de l’UE. Il ne constituera pas une condition préalable à la libre circulation, qui est un droit fondamental dans l’UE. Le certificat pourra également attester les résultats d’un test PCR, qui est souvent requis dans le cadre des restrictions actuellement appliquées en matière de santé publique.

Le certificat vert numérique sera-t-il gratuit ?

Il sera gratuit pour tous les citoyens. Cependant, ceux qui ne sont pas vaccinés ou qui n’ont jamais été contaminés par la Covid-19 devront se soumettre aux restrictions de chaque pays membres et donc payer un test PCR pour voyager.

Quels sont les vaccins permettant d’obtenir son certificat vert numérique ?

Seuls les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (EMA), actuellement Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen, seront acceptés pour le certificat vert numérique de l’UE. Cependant, chaque pays peut décider d’accepter d’autres vaccins autorisés au niveau international ou ceux figurant sur la liste d’urgence de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

 


Lire aussi : Plus besoin de PCR en Espagne pour les personnes vaccinées


 

Recommandé pour vous