Jusqu’à 53 ans de prison pour les terroristes de la Rambla de Barcelone

Par Clémentine Laurent
dessins rambla barcelone attentats 2

L’Audience nationale espagnole condamne ce jeudi, en première instance, les trois accusés dans les attentats de 2017 à Barcelone et Cambrils à des peines allant de 8 à 53 ans de réclusion.

Pour le tribunal, même si les accusés n’étaient pas sur place au moment des faits, il est prouvé que deux d’entre eux ont directement participé aux attentats ; il demande donc 53 ans et six mois de prison pour l’un et 46 ans de prison pour l’autre. Le troisième, accusé de collaboration avec la cellule djihadiste, a été condamné à 8 ans de prison. Pas moins de 200 témoins ont été entendus par l’Audience nationale pour ce procès.

Le procès des survivants

Le 17 août 2017, aux alentours de 17h, une fourgonnette avait foncé sur la foule du haut de la Rambla, jusqu’au niveau de la mosaïque de Joan Miró. Quelques heures plus tard, un véhicule roulait à toute allure dans la station balnéaire de Cambrils, puis les terroristes ont attaqué des passants au couteau. Les deux attentats ont fait seize victimes et une centaine de blessés.

Les six djihadistes directement impliqués avaient été tués, le procès jugeait donc trois accusés, en prison préventive depuis leur arrestation en 2017 et faisant partie, selon le parquet, de la cellule terroriste.

Recommandé pour vous