En Catalogne, le tourisme rural séduit

Publié le Mis à jour le

En Catalogne, les professionnels du tourisme réalisent un bilan mitigé. Si l’été n’a pas été à la hauteur de leurs espérances à Barcelone, le taux d’occupation pouvait frôler 100% dans les terres. 

Durant cette saison estivale, le tourisme s’est réparti de façon inégale en Catalogne. À Barcelone, le taux d’occupation dans les hôtels de la ville n’était que de 70% lors de la deuxième quinzaine d’août, contre 30% au mois de juin. Durant ce même mois, ce sont 19.000 visiteurs par jour qui ont dormi dans les établissements de Barcelone, contre 63.000 en 2019.

En revanche, le tourisme rural a augmenté cette année. En pleine pandémie, les activités dans la nature et en plein air attirent. D’autres zones de Catalogne réalisent un bilan plutôt satisfaisant. Certaines moins dépendantes du tourisme comme Lleida, ont enregistré des chiffres supérieurs à ceux d’avant la pandémie. David Riba, président de la Fédération Catalane des Appartements Touristiques (Federatur), indique à NacióDigital que le taux s’occupation a été « exceptionnel » cet été, à des « prix très élevés ». Les campings comme les logements à la campagne sont ceux ayant eu le plus de succès dès le mois de juillet.

Pour Juli Alegre, chargé du tourisme à la Diputació de Lleida, de nombreux établissements ont frôlé les 100% d’occupation, notamment les week-ends. Plusieurs ont la sensation d’atteindre les chiffres de 2019. Si ceux de cet été redonnent de l’espoir pour les prochains mois, les réservations s’avèrent déjà moins nombreuses pour le mois de septembre.

Les zones habituellement très fréquentées comme la Costa Dorada accusent une baisse plus importante. Le constat reste le même du côté de Gérone, où le taux d’occupation fut de 66% en juillet et en août dans cette zone. En revanche la Costa Brava continue d’attirer les visiteurs, avec 80% de taux d’occupation dans le nord et 90% dans le centre.

Un tourisme local

Du côté du profil des touristes, les visiteurs de la région semblent être plus nombreux. Toujours à Lleida et ses alentours, 80% des visiteurs de cet été sont catalans. Peu de touristes internationaux se sont aventurés dans cette zone, seulement 11% au mois de juin. Parmi eux, figurent surtout des Français et des Belges.

À Barcelone, le tourisme de luxe était minoritaire. Les visiteurs actuels ont un pouvoir d’achat moins important. Espagnols, Français, Belges, Italiens et Allemands ont principalement fréquenté la capitale catalane durant cette saison estivale.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous