À Barcelone, une nouvelle saison perdue pour les hôtels

Par Leslie Singla
gallery hotel barcelone

À Barcelone, le taux d’occupation des hôtels augmente progressivement. La saison estivale reste néanmoins compliquée pour les professionnels du secteur.

Le mois d’août touche à sa fin, le secteur hôtelier réalise donc un premier bilan. Lors de la deuxième quinzaine d’août, l’occupation hôtelière était de 70%. En juin, elle n’était que de 30%. Le directeur du syndicat des hôtels de Barcelone Manel Casals estime, auprès du journal El Periódico, que le taux d’occupation du mois d’août sera autour de 65%, car il était de 60% en début de mois.

Selon lui, il faut prendre en compte qu’il y a encore 45% des hôtels de la ville qui sont fermés. Parmi ceux ouverts, plusieurs ont encore des étages fermés. Si toutes les chambres habituellement disponibles à Barcelone l’étaient durant la haute saison, le taux n’aurait frôlé que les 50%. Durant le mois d’août, ce sont 19.000 visiteurs par jour qui ont dormi dans les établissements de Barcelone, contre 63.000 en 2019.

Du côté des profils, les touristes sont plutôt des jeunes ou des familles indiquent les professionnels. Le tourisme de luxe reste minoritaire. Les visiteurs actuels ont donc un pouvoir d’achat moins important. Espagnols, Français, Belges, Italiens et Allemands ont principalement fréquenté Barcelone cet été.

Lire aussi : Français, jeune et en couple : le nouveau profil du touriste à Barcelone

S’il y avait un espoir de récupération, les chiffres restent toutefois préoccupants. Pour attirer les touristes, les hôtels ont dû baisser leur prix. Et les services des hôtels comme la restauration ou la conciergerie ont été moins utilisés qu’à l’accoutumée.

L’association des hôteliers de Barcelone se montre néanmoins optimiste pour le mois de septembre. Elle indique que la tendance à la hausse devrait se poursuivre. Beaucoup d’établissements attendent avec impatience le retour de grands salons ou événements pour augmenter significativement leur taux d’occupation.

Lire aussi : Les Barcelonais à cran face au tourisme low-cost

Recommandé pour vous