La crainte d’une 6e vague de Covid en Catalogne

Par Nico Salvado
Publié le Mis à jour le
Covid en Catalogne

La rentrée de septembre, avec la réouverture des écoles et la reprise du travail, est un moment sanitaire sensible de la Catalogne. 

Barcelone et le reste de la Catalogne sortent à peine de la 5e vague de Covid et risquent d’entrer dans la suivante d’ici la fin du mois de septembre. Si le pic de la 5e vague est passé depuis la mi-juillet, la situation reste tendue avec 9000 cas positifs détectés chaque semaine pour un total de 239 975 malades durant la saison estivale. Les services de réanimation catalans croulent encore sous la charge de 456 malades dans un état critique.

“Une nouvelle flambée de Covid en Catalogne” est “très probable” selon Josep Maria Argimon, ministre catalan de la Santé. Des facteurs convergents renforcent cette crainte. La levée forcée du couvre-feu catalan par la justice espagnole a pour conséquence le déferlement de milliers de jeunes dans les rues de Barcelone pour festoyer sans mesure de protection depuis une semaine.

La rentrée professionnelle sera rythmée par des transports en commun bondés aux heures de pointe. Enfin, et c’est le point le plus crucial : la rentrée scolaire. Les écoles pourraient devenir un pôle de propagation du variant Delta du Covid, comme ce fut le cas au Royaume-Uni. Le risque est que les enfants asymptomatiques ramènent le virus à la maison. L’efficacité du vaccin est mise à l’épreuve par le variant Delta chez les personnes les plus vulnérables. Une contagion massive des centres scolaires aurait des répercutions relativement lourdes pour le reste de la population.

Vacciner les élèves

Pour cette raison, le ministre Argimon a déclaré qu’il souhaitait que 100 % des élèves de plus de 12 ans reçoivent au moins une dose de vaccin avant le début des cours le 13 septembre prochain. L’objectif est que 50 % des scolarisés aient le schéma vaccinal complet à la même date. Sur Catalunya Ràdio, Argimon a indiqué qu’il s’agit d’une population d’environ 300 000 personnes et qu’elle pourrait être vaccinée en une semaine. Faire des tests de dépistage massifs à l’entrée des centres scolaires est également une option sur la table.

L’an dernier à la même époque, après le confinement à domicile du printemps et un été marqué par une courbe de contagions très haute, les médecins avaient alerté d’une nouvelle possible vague pour la rentrée 2020. Finalement ce sont deux vagues successives qui se sont abattues sur la Catalogne.

Cependant, avec la vaccination (70,9% de la population catalane a reçu une dose et 63,8% le schéma vaccinal complet), l’éventuelle prochaine vague sera plus suave. Les cas graves et la mortalité seront réduits. Reste à savoir exactement à quelle hauteur.

Mais la pandémie ne sera pas terminée pour autant. Le vaccin n’est qu’une arme parmi d’autres pour vaincre le fléau. Le lavage des mains, le port du masque, la distance sociale, de possibles jauges des lieux publics resteront la règle.

Recommandé pour vous