S’installer à Barcelone : démarches et choses à savoir

Par Aurélie Chamerois
Publié le Mis à jour le

S’expatrier à Barcelone peut supposer quelques défis. Démarches, bons plans et choses à savoir, voici un petit guide pour s’installer à Barcelone.

S’installer à Barcelone : les démarches administratives

Obtenir le NIE (alias le Saint-Graal)

En tant que Français, pour être déclaré résident en Espagne, il faut demander le NIE, Numero de Identidad de Extranjero. Ce numéro est indispensable pour accéder à de nombreux services, publics et privés (ouverture d’un compte bancaire, sécurité sociale, contrat de travail, numéro de sécurité sociale, bail locatif, etc.). La procédure commence par une prise de rendez-vous sur internet dans le bureau concerné.

Il est de plus en plus difficile d’obtenir son NIE, il est donc conseillé de réunir tous les documents nécessaires (indiqués lors de la prise de rendez-vous en ligne) dès le premier rendez-vous.

Les rendez-vous à Barcelone étant très difficiles à obtenir, beaucoup font leur demande dans une commune voisine (ou toute autre commune en Espagne) ou dans un consulat espagnol en France.

Obtenir le padrón

Une fois installé, il faut se déclarer à la mairie et ainsi obtenir le “padrón”, preuve de résidence, document également indispensable pour certaines autres démarches.

A Barcelone, la demande peut se faire en ligne en cliquant ici.

La sécurité sociale

Lorsque vous signez un contrat de travail, votre entreprise se charge de vous inscrire à la Sécurité Sociale. Il vous suffit de vous rendre dans le CatSalut de votre quartier avec votre NIE et votre Padrón, pour finaliser votre inscription et obtenir la tarjeta sanitaria individual.

Si vous venez à Barcelone pour un stage, des études ou des vacances, vous devez rester assuré en France et demander la carte européenne d’assurance maladie. Elle vous donne le droit de consulter un médecin du service public (dans un centre de santé appelé CatSalut) et d’aller aux urgences. Vous n’avez aucun frais à avancer.

La banque

Pour ouvrir un compte en banque, il n’y a pas de grande différence avec la France. Les frais et conditions dépendent de chaque enseigne.

Les chèques sont très peu utilisés en Espagne, il est fréquent de payer ses factures par virement ou prélèvement automatique.

S’installer à Barcelone : le logement

Pour éviter les arnaques, il est conseillé de ne pas réserver d’appartement à distance, sauf bien sûr si l’on passe par une agence reconnue. Jetez un oeil sur notre article : 5 erreurs à ne pas commettre quand on cherche un appart à Barcelone.

Pour information à Barcelone, l’eau est gérée par Aigües Barcelona (Agbar), l’électricité par Endesa (ou opérateurs privés) et le gaz avec Gas Natural (ou opérateurs privés).

immobilier espagneBarcelone est la ville la plus chère d’Espagne pour se loger avec un prix moyen de 14,6 euros/mètre carré en août 2021. Les loyers varient beaucoup d’un quartier à l’autre. Les sites les plus utilisés pour trouver un appartement sont Idealista et Fotocasa.

Dans la capitale catalane, il est courant de louer une chambre en colocation. Plusieurs sites sont spécialisés dans la recherche de chambres et notamment des applis, comme Badi ou Habitoom.

S’installer à Barcelone : les transports

Barcelone et son aire métropolitaine proposent un efficace réseau de transports en commun. Avec la même carte de transports, il est possible d’emprunter les métros, bus, trains de banlieue (rodalies), tramways et bus de nuit. En achetant le titre de transport, vous choisissez  le nombre de zones géographiques que vous ne pourrez pas dépasser (1 seule zone suffit pour Barcelone et sa banlieue).

Il existe plusieurs titres disponibles, les plus courants étant : la carte individuelle 10 voyages (T-Casual) à 11,35€ ; la carte individuelle mensuelle illimitée (T-Usual) à 40€ ; la carte – de 25 ans (T-jove) à 80€ par trimestre.

À Barcelone, il est possible d’effectuer ses déplacements en vélo grâce à un système de libre-service. Le service, mis en place par la mairie, se nomme Bicing. Pour l’utiliser il faut être résident en Espagne, c’est-à-dire avoir un NIE, afin de pouvoir souscrire un abonnement valable un an. Les 30 premières minutes de chaque trajet sont gratuites avec l’abonnement à 50 euros par an.

Recommandé pour vous