Les 10 affiches de la Mercè les plus originales

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le Artigau, Mercè 1983

150 ans d’histoire, c’est autant d’affiches annonçant les fêtes de la Mercè. Certaines sont colorées, d’autres simplissimes. Certaines archiconnues, d’autres introuvables. Equinox fait le best-of des affiches de la Mercè les plus originales.

Photos : Ajuntament/Museu del Disseny

La plus colorée

En 1956, Josep Pla-Narbona choisit de représenter une Barcelone haute en couleurs pour annoncer la Mercè.

Affiches de la Mercè

 

La plus simpliste

Dans les années 1990, finies les fioritures des affiches des précédentes éditions ! Pour celle de 1991, Joan Hernández Pijuan propose un dessin des plus dépouillés.

Affiches de la Mercè

La plus ancienne

Retour dans le passé pour découvrir l’affiche de la toute première Mercè, en 1871. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du changement depuis.

Photo El Periodico

La plus dénudée

Pour l’édition de la Mercè de 1985, c’est Robert Llimós qui a été choisi pour annoncer l’événement. De loin, l’affiche paraît festive, colorée, on reconnaît le port de Barcelone et Montjuïc. Mais si on s’approche un peu… on tombe des nues.

Affiches de la Mercè

La plus géométrique

En 2006, c’est Vicente Rojo qui se charge de réaliser l’affiche de la Mercè. On peut y voir des guirlandes, des avions laissant derrière eux un nuage de couleur… Les motifs géométriques ont l’avantage de laisser courir l’imagination.

Affiches de la Mercè

La plus moderniste

À l’aube du XXème siècle, Barcelone est en plein dans le modernisme. Il paraît normal que l’affiche de la Mercè de 1902 s’inscrive dans le mouvement. Mais Josep Triadó i Mayol s’applique à respecter le sujet principal : Marie (la Mare de Deu) et Jésus.

Affiches de la mercè

La plus cubaine

On connaît déjà l’importance des relations historiques et culturelles entre la Catalogne et Cuba. Mais America Sanchez choisit de les personnifier à l’occasion de la Mercè de 2005. L’affiche représente en photographie une jeune femme cubaine, symbolisant les valeurs de l’intégration. Un choix singulier, mais novateur.

Affiches de la Mercè

La plus anarchique

Pour les fêtes de la Mercè de 1996, Antoni Clavé ne fait pas dans le coloré ni dans l’ordonné. Au menu : du gris, du bleu et… du noir.

Affiches de la Mercè

La plus enfantine

Retour en enfance en 1967. Enric Huguet propose une affiche de la Mercè qui s’inscrit dans le style de l’époque, bien loin du modernisme actuel.

Affiches de la mercè

La plus catalane

C’est l’artiste Antoni Tàpies qui signe l’affiche de la Mercè de 2002. Un dessin sobre mais symbolique, en catalan et aux couleurs de la région.

Affiches de la Mercè

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité