Une rockstar nommée Puigdemont

Par Nico Salvado
puigdemont

Avec une sortie triomphante d’une prison italienne, Carles Puigdemont revient sur le devant de la scène après une traversée du désert. 

Il y a une semaine, il était médiatiquement fatigué, vieilli, usé. La table ronde entre les indépendantistes modérés et le gouvernement espagnol tournait la page des années Puigdemont. L’unilatéralisme et le jusqu’au boutisme de l’homme de Waterloo, après avoir perdu les dernières élections au profit de la gauche indépendantiste, sentait la nostalgie et la naphtaline. Place aux modérés réunis autour du président catalan Pere Aragonès.

L’arrestation de Carles Puigdemont par la police italienne a éclaté hier soir comme une bombe médiatique à échelle mondiale. Les grandes victimes de ce retour de Puigdemont au premier plan  sont conjointement le président catalan Aragones et le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

La gauche catalane (ERC) continuera de soutenir le gouvernement espagnol qui a besoin des députés indépendantistes pour dégager une majorité parlementaire. Le Premier ministre espagnol persévérera dans sa volonté de dialogue avec la Generalitat. Mais la pression de la rue indépendantiste et des réseaux Puigdemont sera encore plus forte contre ERC accusée de collaboration avec Madrid et de trahison envers la cause souverainiste.

Une sortie prison triomphale

Puigdemont à 18h10 est sorti comme une rockstar de la prison Sàsser. Face à une nuée de journalistes internationaux l’ancien président a lancé que « l’Espagne ne perdait jamais une opportunité de passer pour des imbéciles » avant de lâcher en italien un « Tutto bene! »

puigdemont surt presó alguer

L’extradition du catalan n’aura probablement pas lieu. Le tribunal européen devrait dans les 15 jours se prononcer favorablement sur la réactivation de l’immunité du parlementaire européen Puigdemont. La garde à vue de Puigdemont semble être une opération entre les polices espagnoles et italiennes. Fort logiquement depuis 4 ans, la police nationale de l’Espagne suit les mouvements de celui qui est le plus célèbre de ses fugitifs. Une certaine collaboration aurait été trouvé avec la police italienne rendant possible cette arrestation qui ne s’est pas produite à Paris.  La semaine dernière Puigdemont rencontrait tranquillement des députés français à l’Assemblée nationale française.

Sur Twitter, l’ancien président publie un message « on se voit dans un instant » accompagné  d’une photo envoyant un baiser. Un message que la rockstar semble envoyer à ses fans, mais aussi d’une manière ironique à ses opposants et détracteurs.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité