Incidents de la Mercè : Colau exige un renforcement des effectifs de police

Par Camélia Balistrou
manuel valls ada colau mairie de Barcelone

Avec l’essentiel des boîtes de nuit fermées durant les fêtes de la Mercè à Barcelone, la maire de Barcelone, Ada Colau et la police craignent de nouveaux incidents, à l’instar des débordements de la nuit dernière et prépare un dispositif exceptionnel dans lequel les brigades anti-émeutes seront déployées massivement.

Voitures incendiées, jets de bouteilles de verres, Palais des congrès saccagé, la seconde nuit de la Mercè a été marquée par des heurts très violents. Au total, 43 personnes ont été blessées dont 13 à l’arme blanche et 20 individus ont été arrêtés par les agents.

Pour éviter de nouveaux actes de vandalisme, les Mossos d’Esquadra et la Guàrdia Urbana se sont réunis samedi matin pour élaborer un plan spécial anti-émeutes. L’adjoint au maire chargé de la prévention et de la sécurité, Albert Batlle, appelle au civisme des Barcelonais et dénonce un « problème d’ordre public ».

À 12h00, Ada Colau, maire de Barcelone, s’est rendue sur la Plaza de Espanya, qui a été le théâtre des violents débordements et a tenu une allocution. Colau condamne fermement ces actes de vandalisme : « Il s’agit d’acte de délinquance, c’est intolérable » s’insurge-t-elle, et exige un renforcement des dispositifs policiers pour éviter une nouvelle nuit de violence.

Incidents de la Mercè : 30 % de présence policière en plus

Plus d’un millier d’agents provenant de la Brigada Mobil, des ARRO des Mossos d’Esquara ainsi que des UREP de la Guàrdia Urbana qui ont été déployés à Barcelone dès le 24 septembre pour le week-end de la Mercé. Soit 30% de présence policière en plus que durant les semaines les plus sensibles du mois d’août.

Ces équivalents des CRS français ont pour mission de veiller au bon déroulement des festivités. Et pour cause, depuis la fermeture des boîtes de nuit suite à la pandémie, le phénomène des « botellones » (des rassemblements festifs et alcoolisés) s’est amplifié et est source d’incidents. L’abus d’alcool entraîne bagarres et altercations entre participants, mais aussi à l’encontre des forces de l’ordre.

Fêtes de la Mercè réservées aux personnes disposant d’une entrée

La mairie de Barcelone rappelle que l’accès aux festivités de la Mercè doivent être réservées au préalable, les jauges d’assistance étant rendues strictes par la pandémie. Les personnes sans réservation ne pourront pas s’approcher des lieux de spectacles.

Les policiers sont dispersés dans les endroits sensibles de la ville : Plaça de Sant Jaume ; Parc de la Ciutadella ; Moll de la Fusta ; Plaça de Joan Coromines ; Plataforma Fòrum ; Stade de la Vall d’Hebron ; Stade Olympique ; Parc de l’Estació del Nord ; Fàbrica Damm ; Teatre Grec Fabra i Coats ; Plaça de Nou Barris  et les Jardins de Pla i Armengol.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité