L’Espagne interdit les pubs M&M’S (et autres sucreries)

Par Rédac Equinox
Publié le Mis à jour le

Les pubs cultes de M&M’S et autres friandises appartiendront-elles bientôt au passé ? Un projet de loi, présenté ce jeudi à Barcelone, vise à fortement réguler la publicité d’aliments gras et de boissons sucrées à destination des enfants de moins de 16 ans, en Espagne.

Bonbons, biscuits, sodas, chips… pourraient bientôt se voir blacklistés, en Espagne. Le ministre espagnol de la Consommation, Alberto Garzón, a annoncé un nouveau projet de loi visant à réguler la publicité d’aliments et boissons à destination des enfants de moins de 16 ans.

Concrètement, ce sont les aliments et boissons définis comme « mauvais pour la santé » par l’Organisation Mondiale de la Santé qui sont visés : bonbons, chocolats, sucreries, biscuits, jus de fruits, sodas ou glaces, entre autres.

Cette loi concernerait non seulement la publicité dans les médias traditionnels et en ligne, mais aussi sur les réseaux sociaux et au cinéma, à chaque fois que le contenu concerne des moins de 16 ans, comme un film pour enfants, un programme télévisé destiné à la jeunesse ou encore un réseau social auquel ils ont accès.

Si elle est adoptée, la loi entrera en vigueur en 2022. Pour l’industrie agro-alimentaire, cette régulation est « une attaque gratuite et injustifiée aux fabricants d’aliments et boissons ».

Lutte contre l’obésité infantile

L’objectif de cette loi, selon Alberto Garzón : mettre en marche des mesures efficaces contre les taux « alarmants » d’obésité chez les enfants, « un problème grave de santé publique« .  En Espagne, près d’un enfant sur trois est en surpoids, contre seulement 3% en 1984, d’après les chiffres du gouvernement. « Les mineurs sont des consommateurs vulnérables et nous avons l’obligation de les protéger face à la publicité« , a ajouté le ministre.

L’annonce de cette nouvelle loi à Barcelone n’est pas le fruit du hasard : la capitale catalane est également celle de l’Alimentation durable cette année, l’occasion pour la maire Ada Colau de renforcer ce message.

Recommandé pour vous