Black-out en Espagne : quel est le risque réel ?

Par Rédac Equinox
Publié le Mis à jour le
black out espagne

La ministre autrichienne de la Défense Klaudia Tanner assure qu’un black-out en Europe est possible. En Espagne, c’est la confiance qui prédomine. Le pays dispose d’un protocole pour réactiver l’énergie en 4 heures.  

La ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera a « catégoriquement exclu » qu’il puisse y avoir un black-out dans le pays. »L’approvisionnement en électricité est garanti. La structure de production d’électricité en Espagne est très puissante et double pratiquement la demande aux heures de pointe » a assuré la ministre lors d’une rencontre cette semaine devant la presse.

Le protocole officiel pour rétablir l’énergie

Concrètement, l’Espagne est dotée d’un protocole de crise prêt à surmonter, en moins de quatre heures, une panne d’électricité majeure dans tout le pays comme celle dont l’Autriche a fait mention. Le dispositif implique les entreprises d’approvisionnement et de distribution, les forces de police et les organismes officiels. Un protocole de crise conjoint de l’Espagne, la France et le Portugal permet de rétablir le service électrique après une panne généralisée dans la péninsule ibérique et dans une partie du sud de la France.

L’Espagnole Red Eléctrica, la RTE française et la portugaise REN peuvent activer un processus général de réapprovisionnement en électricité basé sur des « îlots électriques ». C’est-à-dire des petites zones où il y a de nouveau de l’approvisionnement grâce à des équipements de production démarrant de façon autonome. Après la formation de ces «îlots», et avec le soutien coordonné des interconnexions internationales, l’alimentation électrique des centrales nucléaires est assurée et les services auxiliaires des premiers groupes à cycle combiné sont activés.

Parallèlement, un protocole de communication entre les forces de l’ordre nationales et les polices locales comme les Mossos d’Esquadra est possiblement activable. Il vise à contrôler et protéger des infrastructures critiques et offrir un soutien logistique.

Quatre heures plus tard, l’incident serait considéré comme résolu.

Lire aussi : Début de paralysie industrielle en Espagne suite au prix de l’électricité

 

Recommandé pour vous