Covid en Catalogne : quelle est la situation réelle ?

Par Rédac Equinox
covid Catalogne

La situation du Covid en Catalogne reste sous contrôle mais les indicateurs se dégradent.

Jusqu’ici, la Catalogne et l’Espagne ressemblaient à un oasis au milieu de l’Europe traversée par une nouvelle vague de Covid-19. Même si la situation est meilleure qu’en Europe de l’Est, la Catalogne donne pour faite la généralisation du passe Covid à très court terme. L’accès à certains lieux publics sera ainsi réservé aux personnes totalement vaccinées ou disposant d’un test négatif de moins de 48 heures.

L’actuel taux d’incidence du Covid en Catalogne est de 62 cas pour 100.000 habitants (sur 7 jours). Très loin de la situation allemande (300). Avec plus de 84% de sa population de plus de 12 ans vaccinée,  la Catalogne a 13 points d’avance sur l’Allemagne et jouit ainsi d’un bouclier sanitaire. Cependant, ce qui préoccupe le ministère catalan de la Santé est la progression du taux d’incidence. Il y a 30 jours, il était situé à 20 cas pour 100.000 habitants soit trois fois moins qu’aujourd’hui.

Inexorablement, le nombre d’hospitalisations progresse. Il y a actuellement 386 patients hospitalisés en raison du Covid. 70% d’entre eux ne sont pas vaccinés, selon le ministère de la Santé. La barre symbolique des 100 personnes en réanimation s’approche avec 91 personnes actuellement en soins intensifs.

Le taux de reproduction du Covid-19 est stable à 1,46. C’est-à-dire que 10 malades contaminent 14 personnes. La vitesse de propagation du virus n’est donc pas excessivement rapide.

Covid Catalogne : le gouvernement inquiet

La situation reste donc sous contrôle, mais le gouvernement catalan craint trois épisodes compliqués : l’arrivée du froid et le déplacement des foules vers les intérieurs plus propices aux contagions ; le long pont de décembre (le 6 et le 8 sont  fériés) et ses nombreux déplacements ; et les fêtes de fin d’année avec leurs grandes réunions familiales. Beaucoup de personnes vivant à l’étranger reviendront en Catalogne pour fêter Noël. Le retour des étudiants Erasmus en provenance de pays à risque comme l’Allemagne inquiètent aussi les autorités.

Recommandé pour vous