Faut-il avoir un passe vaccinal pour voyager entre l’Espagne et la France ?

Publié le Mis à jour le
bus passe vaccinal france espagne

Le passe sanitaire mute officiellement en passe vaccinal en France, à partir du 24 janvier.  Ce qui complique un peu les choses pour voyager en Espagne et pour les expatriés qui souhaiteraient rentrer au bercail. Pourront-ils monter dans le bus, prendre le train ? Mode d’emploi.

Trains, avions, bus et même covoiturage. Les transports interrégionaux en France sont soumis au passe vaccinal afin de lutter contre le covid. L’unique exception est réservée aux motifs impérieux, d’ordre familial ou de santé. Dans ces seuls cas, un test PCR ou antigénique négatif permettra l’accès à ces transports. Mais pour passer la frontière France Espagne, il existe des divergences.

Un QR code européen

Le passe sanitaire comporte deux codes. Un destiné aux activités, l’autre aux frontières. Le premier se transformera en passe vaccinal, et appliquera les nouveaux délais de validité (sept mois jusqu’au 15 février, puis quatre mois pour faire son rappel).  Le certificat européen, utilisé pour passer les frontières, lui, est toujours valide jusqu’à neuf mois après sa dernière dose.

Depuis le 17 janvier, les tests antigénique, PCR ou autotests négatifs ne suffisent plus pour profiter des activités, ou se déplacer dans certains transports. Dès l’âge de 16 ans, âge de la « liberté vaccinale », tous les Français devront justifier de leur entière vaccination. De 12 à 15 ans, le passe sanitaire restera demandé.

Pour plus de confort, le QR code reçu lors de la dernière vaccination peut s’ajouter à l’application française TousAntiCovid. Une fois le code scanné, le certificat peut s’utiliser pour les activités, et pour les frontières. Etonnement, celui dédié aux activités s’impose pour certains transports, passant la frontière.

En bus : pas d’embarquement sans passe vaccinal

Il faudra notamment montrer patte blanche dans les cars au départ ou direction de Barcelone. « Les passagers d’Espagne vers la France devront présenter une preuve de vaccination, convertis au format européen », indique Charles Billiard, chargé de communication chez Flixbus. Aucun trajet de Flixbus n’existe à l’intérieur de l’Espagne. Les voyageurs qui partent de la péninsule ibérique vont donc forcément en France. Et ça s’accompagne, aussi, de l’application des mesures françaises.

Même son de cloche chez les bus concurrents, BlablaCar. Que le départ soit en France ou en Espagne, le passe vaccinal entrera en vigueur, comme le passe sanitaire l’avait été auparavant. Il sera contrôlé avant l’embarquement.

En train : obligation pour les trajets en France

La question reste encore en suspens concernant le rail. Selon le texte législatif, le passe vaccinal sera en vigueur dans les longs trajets en train, avait précisé le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Mais sur la question d’une présentation obligatoire à l’embarquement, la SNCF attend toujours les consignes du ministère.

L’avion et la voiture ne sont pas concernés

Prendre l’avion pour rejoindre la France ne posera pas le problème du passe vaccinal. Il s’applique uniquement pour les vols internes à la France. Entre la péninsule ibérique et l’Hexagone, la voie est libre donc, sous réserve de posséder le certificat européen, soit le passe sanitaire que l’on connaît déjà. Preuve de vaccination, de test négatif, ou de Covid récent suffiront, donc.

Quand à la voiture, le volant pourra être pris sereinement. Aucune demande de passe vaccinal est appliquée pour ce mode de transport.

Recommandé pour vous