Street art à Barcelone : où voir les plus belles fresques ?

Publié le Mis à jour le
The kiss of freedom mareva laville

Des jambes et un appareil photo (ou portable). C’est tout ce qu’il faut pour faire de sa promenade à Barcelone, une véritable découverte artistique. Mais où sont les fresques les plus emblématiques ? 

Il suffit d’à peine une heure de marche dans Barcelone pour s’offrir une bonne dose de street art. La capitale catalane regorge de petits bijoux artistiques.

Sur les murs, comme sur le sol, et même sur les vitrines : l’art urbain est partout. De quoi satisfaire les fans de graff, mais pas que. Les fresques les plus emblématiques de Barcelone savent se faire apprécier de tous… Escapade avec Equinox.

The Kiss of Freedom : le plus poétique

A deux pas de la cathédrale de Barcelone, la fresque « The Kiss of Freedom » se dévoile aux abords d’un café. C’est l’une des plus connus de la ville. Depuis son installation, en 2014, pour les 300 ans de la chute de Barcelone, l’œuvre est photographiée sous tous ses angles par les touristes. Ce n’est rien d’autre qu’une image qui s’ajoute au pêle-mêle après tout…

Car la mosaïque The Kiss of Freedom se dessine grâce à des milliers de photos souvenirs. Les Barcelonais ont partagé avec l’artiste, Joan Fontcubertan, leurs « moments de liberté ». Ça donne l’œuvre intitulée « Le monde nait dans chaque baiser » en catalan. Le titre, comme le fond et la forme font écho aux commémorations de 1714. La liberté, versus la fin de l’indépendantisme. Et le bruit des canons versus celui d’un bisou, bien plus silencieux et durable…

Où : Carrer dels Capellans

Le mur de Keith Haring : le plus engagé

Une dizaine de minutes plus loin, derrière le musée d’art contemporain de Barcelone, se cache une longue fresque signée Keith Haring. L’artiste s’est fait un nom dans le monde du street art. Ses personnages font partie des références artistiques communes. Et l’une des œuvres les plus célèbres se situe près du quartier de Raval, au MACBA.

« Tous ensemble, nous pouvons arrêter le Sida » s’étend sur plus de trois mètres pour mesurer l’importance de la prévention contre cette maladie, dont Keith Haring lui-même, aura souffert. La version originale date de 1989, soit un an avant sa mort. Son transfert au MACBA remonte à 2014.

Où : Plaça dels Àngels au MACBA.

Un portrait en façade : le plus grand

Ce n’est peut-être pas le mur le plus diffusé sur les réseaux sociaux, mais c’est à coup sûr l’un des plus impressionnants. La peinture colorée d’Ives One, street artiste néerlandais, égaye toute la façade d’un immeuble proche de la Rambla du quartier de Raval. L’univers s’étend du début à la fin de la rue étroite de Sant Bartomeu.

Sur un mur de 18 mètres de haut, et 12,5 de large, Ives One dresse le portrait d’une capitale catalane cosmopolite. Telle qu’il l’a connait, lui qui habite depuis plusieurs années à Barcelone. L’œuvre date de 2018, et n’a pas pris une ride.

Où : Carrer Sant Bartomeu.

Les canettes bombées : le plus inspirant

On les trouve à chaque coin de rue à Barcelone. Elles sont bombées, et de toutes les couleurs. Les canettes et conserves des street artistes Me Lata sont probablement les plus connues de tous les passants à Barcelone.

A chacune ses inscriptions, avec des messages plus poétiques les uns que les autres. « L’amour est simple et resplendissant, tu dois être courageux », « Art éphémère, amour éternel », ou encore « quand tes yeux se tournent vers moi, je vis mille aventures sans sortir d’ici« . Si romantique…

Les deux artistes sont tombés amoureux l’un de l’autre par message entreposés, dans la rue. Ils sont en couple désormais, mais continuent de donner un peu d’amour dans la rue. Peut-être que d’autres s’y reconnaîtront ?

Où : Plaça del Bonsuccès, Carrer de Sant Pau, etc

Barceloneta : le plus estival

C’est une fresque un peu spéciale à Barcelone. Qui joue même de reliefs, dans le quartier de Barceloneta. Peluche, jumelle, ballon, tong, parapluie, lunette de soleil, casquette, bateau… Serait-ce la métaphore de tout ce que l’on peut trouver dans ce quartier situé en bord de mer ?

Si la couleur n’est pas au beau fixe, à l’exception de quelques tags , on apprécie cette fresque d’un nouveau genre qui semble sortir d’elle-même.

Où : Carrer dels Pescadors

Un peu plus ?

Et pour en voir encore un peu plus, la mosaïque de Joan Miró sur la Rambla est l’une des plus connues de l’artiste. Les amateurs de couleurs trouveront leur bonheur sur les rideaux des magasins. Chaque soir, ils couvrent la ville de peintures. Les vitrines les plus réputées se trouvent dans le quartier de Grácia, et sont signées Axe Colours.

Enfin, pour les plus frileux, on peut se réfugier entre les murs du musée du design. L’une des expositions possède certaines œuvres originales d’un street artiste qui dépasse toutes les frontières : Banksy.

A lire aussi : Street art à Barcelone : les 5 meilleurs spots

Recommandé pour vous