Grève des éboueurs : la mairie appelle les Barcelonais à réduire leurs déchets

Publié le Mis à jour le
éboueurs de Barcelone

Les éboueurs de Barcelone prennent le chemin de la grève. Si un accord n’est pas trouvé d’ici le 24 avril, les ordures ne seront plus ramassées pendant 5 jours.

La mairie prend au sérieux la menace des syndicats et demande aux Barcelonais de prévoir de réduire leurs déchets afin que la ville ne soit pas enfouie sous les poubelles.

Concrètement, la mairie demande aux riverains, entre le dimanche 24 avril et le vendredi 29 avril au soir, de garder leurs déchets chez eux dans la mesure du possible. Les cartons, verre, emballages et autres produits recyclables pourraient être  stockés à la maison, conseille la mairie. Si ce type de déchets doit être tout de même sorti, la mairie demande d’être très rigoureux dans le tri sélectif en utilisant les bons conteneurs et de ne surtout pas déposer des ordures à même le sol. La mairie demande également une collaboration civique maximale dans le nettoyage individuel des rues pour les propriétaires de chiens. 

Le but est de ne pas finir comme Marseille et les images de cet hiver, où la ville croulait sous 3000 tonnes d’ordures suite à un arrêt de travail des éboueurs locaux. Une situation qui a conduit les habitants à brûler leurs ordures pour chasser les rats.

La grève des éboueurs se poursuit, samedi 29 janvier, à Marseille, au grand dam des habitants. (XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / AFP)Marseille pendant la grève.

Les équipes d’Ada Colau ont deux espoirs. Le premier est de trouver d’ici dimanche un accord avec les syndicats pour que la grève n’ait pas lieu. L’adjointe au maire Janet Sants travaille contre la montre avec les syndicats pour trouver une solution.

Le second scénario réside dans un service minimum important décrété par le gouvernement de Catalogne. Le droit de grève n’est pas aussi libre qu’en France, et c’est la Generalitat qui a le dernier mot sur les syndicats en dictant un service minimum qui peut arriver jusqu’à obliger un gréviste à effectuer jusqu’à 80 % de son temps de travail habituel. La mairie à demandé à la Generalitat de décréter un service minimum qui soit adéquat à la réalité de Barcelone.

Recommandé pour vous