L’Espagne aux portes de la 7ème vague de Covid

Publié le Mis à jour le
covid espagne

Comme c’était à prévoir, le Covid repart en hausse en Espagne, comme chez nombre de ses voisins européens. Il n’est pas encore juste de parler de 7ème vague, mais des signes avant-coureurs laissent penser que la situation va se compliquer. 

Les statistiques du Covid en Espagne sont en hausse et provoquent une montée des hospitalisations et des admissions aux urgences. L’incidence cumulée des 14 derniers jours chez les personnes de plus de 60 ans s’élève à 653 cas pour 100.000 habitants, soit une augmentation de 41 par rapport au bilan de vendredi dernier.

Le ministère de la Santé espagnol a enregistré plus d’un millier de nouvelles hospitalisation en raison du Covid au cours des quatre derniers jours. 7 793 personnes sont actuellement prises en charge dans un établissement de santé. Et on déplore 365 morts des suites du Covid en une semaine.

11% des lits sont occupés par des patients Covid à Madrid, qui est de nouveau la région du pays la plus touchée avec une hausse des hospitalisations de 24% en une semaine. La Catalogne compte 7% de lits occupés par des patients Covid soit une augmentation de 21% en 7 jours. A Barcelone, l’augmentation des cas de Covid en une semaine se situe à 19%.

Les interactions sociales accrues comme les événements liés à la fin de l’année scolaire, les festivals et les concerts peuvent expliquer la hausse. La perte progressive de l’immunité apportée par les vaccins ou par l’infection et la prolifération des lignées BA.4 et BA.5 du variant omicron, plus transmissibles et capables de se réinfecter en peu de temps sont également à l’origine de cette augmentation des cas.

Le ministre de la Santé se veut rassurant

Le ministre catalan de la Santé, Josep Maria Argimon, déclare qu’il faut garder son calme face aux chiffres. Il précise que son ministère est « attentif » et que, pour le moment, ses équipes continuent d’analyser les données. L’augmentation des cas a également entraîné une augmentation des admissions à l’hôpital et aux soins intensifs, mais « très modestement » a relativisé le ministre.

Josep Maria Argimon es el nuevo secretario de Salud Pública

Interrogé par la presse ce mercredi pour savoir si l’augmentation des infections pourrait être le début de la septième vague, le ministre de la Santé a répondu qu’actuellement « nous ne sommes pas dans cette situation », bien qu’il reconnaisse également que « cela pourrait arriver ».

Argimon estime que le plus important n’est pas tant de savoir quand la septième vague arrivera, mais de pouvoir répondre à deux questions clés qui n’ont pas de réponse pour le moment : quelle sera son intensité et quelle sera la virulence de la variante dominante à ce moment-là.

Recommandé pour vous