Covid en Espagne : vers une saturation des hôpitaux à la mi-juillet ?

Covid en Espagne

Le regain épidémique se confirme en Espagne, et le risque de saturation des urgences hospitalières de la péninsule ibérique se profile une nouvelle fois. 

Photo : Isaac Planella ajuntament

Se dirige-t-on vers une 7e vague de Covid-19 en Espagne ? Les indicateurs semblent en tout cas confirmer cette tendance, au détriment de la capacité d’accueil des urgences hospitalières. Par ailleurs, cette augmentation des infections survient en pleine période estivale, alors qu’une partie des professionnels de santé commence à partir en vacances. Certaines régions ibériques, telles que la Murcie et l’Andalousie, mettent alors en place des plans d’embauche d’urgence de médecins et d’infirmiers pour pallier le manque de professionnels de santé cet été.

Un pic épidémique dans 15 jours ?

Selon les responsables de santé de la Communauté de Madrid, le pic de la 7e vague serait atteint au moins dans une quinzaine de jours, car l’incidence sur 7 jours révèle que les infections continueront d’augmenter. « La croissance des cas est exponentielle et, avec plus d’infections, plus d’hospitalisations et plus de décès » alertent les spécialistes.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a notifié le 24 juin une hausse de plus de 100 points de l’incidence en Espagne chez les personnes de plus de 60 ans, s’établissant à 755,71 cas pour 100 000 habitants, contre 653,25 le 21 juin dernier. Au cours des deux dernières semaines, un total de 93.089 positifs a été enregistré dans cette seule tranche d’âge.

Quant aux patients admis à l’hôpital, leur nombre ne cesse d’augmenter en Espagne. Hier, 8.205 personnes étaient admises en raison du Covid-19, soit près de 1.500 de plus qu’il y a une semaine. Le taux d’occupation des lits destinés aux patients infectés par le coronavirus s’élève à 6,67 % ce vendredi 24 juin, contre 4,38 % ce mardi 21 juin. Concernant les décès, le ministère de la Santé a ajouté 195 nouveaux décès aux registres officiels.

De nouveaux variants plus contagieux

La cause de cette augmentation s’explique par la propagation rapide de deux nouvelles lignées du variant omicron, BA.4 et BA.5, plus transmissibles que les précédentes, qui était déjà très contagieuses. À l’heure actuelle, il y a des régions, comme Madrid, où ces nouveaux variants représentent près de 60 % des échantillons analysés et dans d’autres, comme la Galice ou les îles Baléares, ils dépassent ce pourcentage. Enfin, le ministère de la Santé appelle à la vigilance et au respect des gestes barrière, pour prévenir de nouvelles contaminations en pleine période estivale.

Recommandé pour vous