Crise climatique : L’Espagne montre le chemin à la France

Publié le Mis à jour le
rechauffement climatique espagne

L’Espagne est le pays européen qui a connu le plus de morts à cause de la canicule cet été. Le gouvernement prend des mesures drastiques pour lutter contre le réchauffement climatique. La France quant à elle se trouve relativement en retard.

2.529 personnes ont perdu la vie cet été en Espagne en raison des fortes chaleurs que le pays n’avait pas connues depuis 1950. Pas moins de 31 des 50 provinces espagnoles ont battu leur record de température. En conséquence, le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez a pris des mesures sévères pour tenter de limiter les dégâts environnementaux responsables des pics de chaleur.

Moins de climatisation et de chauffage

La première a été de limiter la climatisation des lieux publics à 27 degrés dès le 1er août. Une action également motivée par les risques de pénuries énergétiques liées à la guerre en Ukraine. Par décret, le chauffage n’excédera pas 19 degrés cet hiver.  Les lumières des vitrines des magasins et l’éclairage des bâtiments publics s’éteignent à 22h. Plus de 70% des Espagnols soutiennent ces mesures selon une enquête de l’institut Simple Lógica pour le pure-player El Diario.

Comme durant les mois de plomb de la crise sanitaire, les fonctionnaires ont été invités à rester chez eux pour travailler. L’objectif du télétravail est de limiter l’utilisation de la climatisation et du chauffage dans les bureaux des administrations.

Pour l’instant, la France n’a pas encore légiféré, bien que le gouvernement envisage d’appliquer la mesure des 19 degrés pour le chauffage des lieux publics.

Les trains régionaux gratuits

La deuxième grande initiative espagnole est le pass ferroviaire en vigueur depuis le 1er septembre. Il consiste à rendre gratuit tous les trains de banlieue et trains régionaux jusqu’au moins la fin de l’annéePlus de 500 000 voyageurs se sont inscrits dès les premiers jours de la mesure pour obtenir les billets gratuits. L’opérateur ferroviaire public espagnol s’attend à 75 millions de trajets gratuits entre septembre et décembre.

Une telle action si elle était appliquée en France consisterait à instaurer la gratuité de tous les trains TER et RER reliant les principales villes des régions. Ce qui pour le moment n’est aucunement envisagé.

Pari sur les énergies renouvelables

L’Espagne est, depuis quelques années, devenue pionnière en terme d’énergie éolienne. En 2021, le pays signe un record avec 47% d’énergie renouvelable au sein de son mix électrique, dont 23% proviennent de l’éolien. La France a quant à elle du mal à suivre, avec seulement 7% d’énergie issue du vent. Résultat : l’Espagne compte désormais plus de 1000 parcs éoliens. Encore aujourd’hui, le gouvernement participe à cet essor en encourageant les nouvelles installations. Les régions et municipalités proposent par ailleurs des aides financières à l’installation de panneaux solaires.

Des efforts qui paient. L’organisation non gouvernementale Climate Group a reconnu cette semaine l’Espagne comme le pays du G20 qui fait le plus d’efforts en faveur des énergies renouvelables. Sa politique a été signalée comme « l’une des plus ambitieuses politiques de production d’énergie renouvelable au sein de l’Union européenne ».

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous