Search for content, post, videos

Terrorisme : le syndicat de la police catalane affirme que le manque d’effectifs met en danger les citoyens

La colère gronde dans les rangs des Mossos d’Esquadra. Les trois syndicats de la police catalane Fepol, SME et Uspac demandent une augmentation des effectifs des forces de l’ordre.

Une demande qui n’est pas nouvelle, les Mossos réclamaient déjà à l’automne dernier un renforcement du corps policier. Attentat de la Rambla, attaque de Cambrils, gestion du référendum, encadrement des manifestations et contre-manifestations qui ont entouré le processus indépendantiste, la police catalane a été mise à rude épreuve au cours des douze derniers mois.

L’attentat de ce matin dans le commissariat de Cornella est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.  Pour les syndicats, le corps des Mossos a besoin de renfort en personnel ainsi que de nouvelles formations en matière de lutte  anti-terroriste, exercices de tirs et techniques d’auto-défense pour réagir aux attaques comme celle de Cornella.

Dans des propos recueillis par l’agence Europa Press, le porte-parole du syndicat majoritaire Fepol, Valentí Anadón, a mis en garde contre le manque “dramatique” de policiers qui met en danger autant les citoyens que les forces de l’ordre elles-mêmes.

Se concentrer sur le maintien de la sécurité

Valentí Anadón rappelle que dans toute l’Europe les forces de l’ordre sont des cibles privilégiées face à l’actuelle menace terroriste. Le syndicaliste demande à ce que les commissariats puissent être protégés par des Mossos munis de mitraillettes et non d’armes de poings comme c’est le cas actuellement.

Selon Anadón il est indispensable de mettre des plots de béton devant les postes de police dans l’éventualité d’attaques à la voiture bélier.  Le syndicaliste fait également le vœu pieux que les policiers soient déchargés de la tâche de l’accueil des citoyens, un travail qui pourrait être attribué à des personnels civils dans l’enceinte des commissariats. Les policiers doivent être concentrés sur leur travail de maintien de la sécurité, insiste le syndicaliste.

Soutenez Equinox, média libre

Totalement indépendant, Equinox tire l’essentiel de ses revenus des publicités d’annonceurs privés.

Basé en Catalogne et édité en français, Equinox ne peut prétendre ni aux aides à la presse catalanes ni aux aides à la presse françaises. Les premières étant réservées aux médias de langue catalane, les secondes aux médias du territoire français

Sponsoriser Equinox à titre personnel, c’est donc permettre à notre rédaction d’assurer son indépendance et sa continuité.

A quoi servent vos dons ?

✅ A offrir une information de qualité en ayant le temps de bien la fouiller
✅ A recruter davantage de collaborateurs pour vous offrir des reportages, infos pratiques, bons plans, podcasts et contenus inédits et pertinents
Pour devenir donateur, cliquez ici. Merci.