Search for content, post, videos
mairie de barcelone

Estimation Barcelone: Ada Colau et Manuel Valls en danger

En extrapolant les résultats des élections de dimanche dernier sur la ville de Barcelone, Ada Colau pourrait ne pas faire un second mandat. 

Le vent souffle à gauche sur Barcelone. Mais l’offre politique est tellement saturée d’offres progressistes qu’il n’y aura pas assez de votes pour tous. Les résultats des législatives de dimanche dessinent une Barcelone coupée en deux: la gauche socialiste contre la gauche indépendantiste. Loin derrière, en troisième position, arrive la gauche radicale avec un adjoint d’Ada Colau.

elections barcelone manuel valls

En jaune: les quartiers de Barcelone gagnés par la gauche indépendantiste (ERC). En rouge: les quartiers gagnés par la gauche socialiste (PSC). En violet: les quartiers gagnés par Podemos (Ada Colau). En orange: les quartiers gagnés par Ciutadans. 

 

Seules 2.733 de voix séparent les indépendantistes des socialistes. Or, la liste qui arrivera en tête le 26 mai prochain aura l’autorité pour former la coalition et donc prendre la mairie.

Nuances

Il faut cependant nuancer ces résultats par le fait que les électeurs se comportent différemment le soir des municipales que lors des législatives. La ministre socialiste Meritxell Batet a bénéficié de son aura médiatique. Il va en être autrement de l’inconnu du grand public, le candidat socialiste Jaume Collboni. Inversement pour Ada Colau. En sa qualité de maire sortante et dotée d’un certain charisme, elle devrait mieux s’en sortir que son adjoint Jaume Assens. Ce dernier a effectué une contre-performance aux législatives en perdant 50.000 votes par rapport à l’élection de 2016.

Manuel Valls voit ses inquiétudes renforcées par le scrutin de dimanche. Représenté par la star du parti Inés Arrimadas, Ciutadans arrive qu’en quatrième position avec 11%. Un score qu’obtient Manuel Valls dans les sondages, l’espace électoral de Ciutadans est étroit.

En extrapolant les résultats des législatives, le conseil municipal de Barcelone serait distribué de la manière suivante:

Ernest Maragall (ERC-gauche indépendantiste): 11 conseillers municipaux

Jaume Collboni (socialiste): 11 conseillers municipaux

Ada Colau (Podemos ): 7 conseillers municipaux

Elsa Artadi (Junts Per Catalunya – centre indépendantiste): 5 conseillers municipaux

Manuel Valls (Ciutadans): 5 conseillers municipaux

Josep Bou (Partido Popular): 2 conseillers municipaux