Descente dans le Raval de 1000 policiers contre les trafiquants de drogue

par Rédac Equinox
barcelone trafic de drogue police

900 agents de Mossos d’Esquadra, Guardia Urbana et Policía Nacional, viennent d’effectuer une opération massive dans le Raval à Barcelone. 70 personnes ont été placées en garde à vue.

L’opération Suricata a eu lieu aujourd’hui à 16h30 dans le Raval à Barcelone. Un imposant dispositif policier, avec près de 1000 agents déployés, avait pour objectif d’éradiquer le trafic d’héroïne dans le quartier, contrôlé depuis quelques mois par les mafias dominicaines et pakistanaises.

L’enquête policière a débuté il y a un an à la suite d’une bagarre entre vendeurs ambulants sur le front de mer de Barcelone. Ce n’était pas une simple altercation entre “lateros” mais une véritable guerre sanglante entre les différents clans pakistanais pour contrôler le trafic d’héroïne et autres stupéfiants écoulés dans le centre-ville.

Démantèlement

L’enquête, dirigée par la 16e chambre du tribunal de Barcelone, a permis de déterminer les responsabilités individuelles dans le cadre d’une organisation criminelle. Une mafia composée exclusivement de citoyens pakistanais, impliqués dans des trafics de drogue, falsifications de documents et dans l’exploitation de leurs propres compatriotes, qui ont souvent été contraints de participer à la vente de canettes pour attirer les touristes vers les points de vente de substances illicites.

Depuis mai, l’enquête a fait l’objet de nombreuses filatures et écoutes téléphoniques. Ce jeudi, les enquêteurs ont effectué 35 perquisitions dans des logements et deux établissements. Toutes dans le Raval. 70 personnes ont été placées en garde à vue.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales