[PHOTOS] Barcelone, une nuit sous les flammes

par Rédac Equinox Radio Barcelone

Voitures, scooters, containers et barricades incendiés : le bilan de la nuit à Barcelone est lourd. 

Pour le troisième jour de protestation des indépendantistes contre le verdict du Tribunal Suprême, 22.000 personnes se sont données rendez-vous sur les rues Marina et Gran Via hier à 19h. Comme mardi la première partie de la manifestation fut calme. Le mot d’ordre était de venir avec du papier toilette pour “nettoyer toute la merde de l’Etat espagnol” selon le slogan officiel de la manifestation.

barcelona -

(Photo Sira Esclasans)

Un peu avant 21 heures, les militants ont décidé de prendre d’assaut le ministère catalan de l’intérieur situé Passeig Sant Joan, quelques rues plus loin. Les indépendantistes entendaient demander la démission du ministre Miquel Buch pour les violences policières qui émaillent les protestations depuis lundi.

Disturbios frente a la Conselleria de Interior

Dans les rues rues Bailen, Consell de cents, Passeig Sant Joan, Gran Via, Girona, Roger de Flor et Aurias Marc, au moins six voitures, quelques scooters, du matériel urbain et des centaines de containers poubelles ont flambé. Une grande solidarité des habitants s’est alors mise en place, s’informant les uns les autres sur les lieux d’incendies.

emeutes barceloneDes commerçants ont aussi ouvert leurs boutiques pour que les gens puissent protéger leurs scooters.  Les Mossos ont fait état de comportements très violents : jets d’acide et lancements de matériel pyrotechnique contre un hélicoptère de la police.

emeute barceloneC’est la troisième nuit de violences à Barcelone, après l’occupation de l’aéroport lundi, et de lourdes émeutes mardi sur le Passeig de Gràcia. Deux émeutiers ont été condamnés à de la prison ferme hier après avoir été placés en garde-à-vue par les Mossos.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales