[ EN DIRECT ] Violentes émeutes à Barcelone

par Rédac Equinox Radio Barcelone
violence barcelone

Après une semaine de protestations, blocages et emeutes, Barcelone vit en ce vendredi 18 octobre une grève générale d’une ampleur historique. Toute la journée, Equinox vous informe en temps réel de la situation. (Vous pouvez soutenir notre média indépendant en cliquant ici)

POUR ACTUALISER LE DIRECT CLIQUER ICI

0h53: Le live est désormais terminé. Merci à tous de nous avoir suivi tout au long de cette journée et soirée. Demain, les indépendantistes convoquent un nouveau rassemblement à 18h plaça Urquinaona. Equinox le suivra en temps réel.


0h50: Selon notre journaliste présent sur place Nico Salvado, les Mossos d’Esquadra affirment qu’ils restent peu de personnes violentes dans les rues.


0h47: Des dizaines de fourgons de la brigade mobile des Mossos d’Esquadra sont sur le Passeig de Gràcia.


0h45: Un feu rouge brûlé plaça Catalunya

barcelone


0h45: Les Mossos d’Esquadra sillonnent la plaça Catalunya et les alentours pour chercher les émeutiers, et lancent des flashballs pour les disperser.


0h40: Plaça Catalunya: échanges de tirs de cocktails molotov d’émeutiers et de flashballs de police.

barcelone


0h33: Une centaine de personnes arrivent sur la plaça Catalunya avec des cocktails molotov.


0h25: 52 blessés aujourd’hui à Barcelone.


0h15: Barricades en feu au croisement des rues Balmes et Consell de Cents


0h10: La police catalane charge plaça Universitat.


0h05: Les abris bus saccagés sur le Passeig de Gràcia.

manifestation barcelone


0h: La frontière France Espagne est encore bloquée, au niveau de La Jonquera sur l’AP-7.


23h55: La police descend également dans les stations de métro: Urquinaona, Passeig de Gràcia, Universitat et Catalunya.


23h50: Les touristes coincés dans le quartier sont terrorisés et se cachent derrière les journalistes ayant un gilet orange. Les sirènes effraient et c’est le soulagement lorsqu’un camion de pompiers arrive et non un de police en raison des flashballs tirés, raconte notre journaliste sur place Nico Salvado.


23h42: Les Mossos d’Esquadra traversent littéralement les flammes pour élargir le périmètre de sécurité, car les manifestants tentent de les bloquer avec les barricades. La police se fait caillasser sur son passage, et elle répond avec des flashballs. Ci-dessous carrer Diputació.

manifestation barcelone


23h41: Au croisement des rues Mallorca et Enric Granados, des barricades commencent à être montées.

protestations catalogne


23h40: Les rues du quartier de l’Eixample forment un quadrillage, ainsi les émeutiers montent des barricades de feu à chaque croisement. La police catalane essaye de les défaire en arrivant à toute allure.


23h36: Les flammes ne se propagent pas jusqu’aux habitations, mais la fumée noire entre dans les appartements de la rue Balmes au vu de l’ampleur du feu. Les poubelles explosent. Il règne une ambiance d’insurrection relate notre journaliste sur place Nico Salvado.


23h33: Une partie des émeutiers ont empêché le passage des pompiers en disant “ce soir c’est la fête”, d’autres ont laissé passer le camion.


23h30: Les beaux quartiers de Barcelone sont en feu, avec des barricades rue Balmes ci-dessous, mais aussi Diputació.


23h25: Selon notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois, la police quadrille les rues avec des tirs de flashballs.


23h23: L’élégante Rambla Catalunya vandalisée ce soir.

protestations barcelone


23h20: Des barricades de feux au croisement de la rue Balmes avec Gran Via. (photo Anton Rosa)

catalogne protestations


23h16: La police espagnole descend dans la station de Passeig de Gràcia.


23h14: La police espagnole a arrêté le photojournaliste d’El País Albert Garcia, sur la Via Laietana.


23h10: Les fourgons de la Police Nationale circulent à toute allure dans les rues autour du Passeig de Gràcia, sur Rambla Catalunya, Gran Via, en montant sur les trottoirs s’il le faut. Au milieu de ce chaos, des touristes français ne comprennent pas ce qui se passe, et appellent en pleurs leur famille, raconte notre journaliste présent sur place Nico Salvado.


23h05: Ce qui reste d’une terrasse sur la Rambla Catalunya.

manifestation feux barcelone


23h03: Le véhicule avec canon à eau des Mossos d’Esquadra en pleine action sur la Ronda Universitat, à deux pas de la place Universitat.


23h: Selon la police catalane, 17 personnes ont été arrêtées aujourd’hui en Catalogne dont 4 à Barcelone.


23h: Le nombre de blessés augmente. Selon les dernières données des urgences catalanes, il y a 41 personnes blessées à Barcelone et 62 en Catalogne aujourd’hui.


22h55: La plaça Urquinaona est désormais sous contrôle de la police, grâce au canon à eau qui a permis de détruire les barricades et de laisser le passage aux fourgons de police.


22h50: L’important déploiement des Mossos d’Esquadra se dirige actuellement vers la rue Balmes, où plusieurs conteneurs sont en feu.


22h48: La police catalane utilise le véhicule avec le canon à eau pour éteindre les incendies des barricades Via Laietana.


22h45: Le canon à eau des Mossos d’Esquadra continue d’avancer dans les rues de Barcelone.


22h38: La situation sur place Urquinaona. (photos Sergi Alcàzar)

manifestation barcelonemanifestation barcelone


22h30: Le canon à eau circule autour du Passeig de Gràcia, pour l’instant il fait peur aux personnes présentes mais n’est pas utilisé.


22h20: Le véhicule canon à eau des Mossos d’Esquadra se prépare à partir devant la gare de França, pour se diriger Via Laietana. Il a pour but de disperser les manifestants, avec une puissance pour lancer à 60 mètres.


22h15: Des feux sont déclenchés sur la place Catalunya.


22h10: Les Mossos d’Esquadra ont déclaré qu’ils allaient envoyer leur véhicule avec le canon à eau pour disperser les manifestants.  Il dispose d’une puissance pour lancer à 60 mètres.


22h05: Les policiers évacuent la place Catalunya, en passant à toute vitesse avec leurs fourgons. Les manifestants dressent des barricades avec des poubelles, ce qui laisse à penser qu’ils vont y mettre le feu, raconte notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois.


21h55: Les manifestants déplacent les arbres afin de faire des barricades et se protéger de la police.


21h40: Depuis l’hôtel de luxe El Palace, situé non loin d’Urquinaona, les clients ont la vue sur les incidents de ce soir.

manifestation emeutes barcelone


21h35: Selon une journaliste présente sur place Rebeca Carranco, les policiers n’arrêtent pas de lancer des flash-balls, tandis que le sol est rempli de pierres jetés par les manifestants.


21h32: Via Laietana dévastée.

emeutes barcelone


21h30: Albert Batlle, adjoint au maire en charge de la sécurité, demande aux citoyens qui ont manifesté pacifiquement ce vendredi de rentrer chez eux afin de pouvoir “isoler les violents”. Il a déclaré que tout le monde a le droit de manifester et protester, mais personne n’a la droit d’utiliser la violence.


21h20: Comme les autres soirs de la semaine, des incendies sont provoqués au milieu des routes du centre-ville et de l’Eixample. Ci-dessous, au croisement de carrer Pau Claris avec Ronda Sant Pere.


21h15: Selon notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois, les manifestants indépendandistes s’avèrent bien plus nombreux que les autres soirs de la semaine. Ils sont concentrés dans les rues autour de la Via Laietana. La foule est si dense qu’il est impossible de circuler dans ces rues. Les participants sont plutôt jeunes.

protestation indépendance barcelone


21h10: Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a fait une conférence de presse un peu avant 21h. Il affirme que “400 personnes organisées” s’affrontent avec la police espagnole.


20h58: Plaça Catalunya, la foule se déplace rapidement pour laisser passer les secours. Plusieurs personnes ont été blessées par des flash-balls.


20h55: Carrer Comtal, une rue qui relie Via Laietana et Portal del Angel, est complètement gazée.

emeutes barcelone


20h53: Ce sont des professionnels de la casse qui sont dans les rues de Barcelone ce soir (Photo Sergi Alcazar).

manifestation barcelonebarcelone independance


20h50: Carrer Comtal, une rue qui relie Via Laietana et Portal del Angel, les manifestants ne se démotivent pas.


20h45: Aux alentours de la plaça Urquinaona, les manifestants se protègent le visage.

indépendance catalogne


20h42: En raison de la grève générale, 58 vols ont été annulés aujourd’hui à l’aéroport Barcelona – El Prat.


20h38: Le nombre de blessés augmente. Les urgences catalanes informent que 35 personnes sont blessées aujourd’hui à Barcelone, dont une à l’oeil.


20h35: Pendant que Via Laietana est le terrain d’une guérilla urbaine, à quelques mètres de là, sur Passeig de Gràcia l’ambiance est très calme. Les jeunes discutent, mangent, boivent un verre, comme lors d’un apéro en terrasse.

manifestation barcelone


20h22 : Guérilla urbaine à Via Laietana (photo Sergi Alcazar)

aldarulls plaça urquinaona el nacional


20h21 :  Le vice-président de la Generalitat Pere Aragonès a manifesté en ce vendredi aux côtés de six autres conseillers contre le verdict du processus indépendantiste, dans la manifestation pour la grève générale à Barcelone, à laquelle se sont ajoutées les cinq “marches pour la liberté”. Selon des sources du gouvernement catalan, les ministres Àngels Chacón, Alba Vergés, Jordi Puigneró, Mariàngela Vilallonga, Chakir El Homrani et Ester Capella étaient présents.


20h21 : Les barricades se multiplient, principalement dans les ruelles qui relient Urquinaona et Portal del Angel.


20h20 : Plusieurs agents de la police espagnole ont aidé l’un d’entre eux à quitter les lieux, il s’est retrouvé insconscient pendant les émeutes.


20h19 : À 19h30 sur Telegram, PicnicxRepública demandait du renfort pour continuer de bloquer la frontière France – Espagne au niveau de La Jonquera.


20h09 : Champ de bataille sur Via Laietana (Pau Venteo)

manifestants plaça catalunya el nacional

20h07 : Sur ses réseaux sociaux, la police catalane demande en catalan, castillan et anglais de ne pas s’approcher de Via Laietana et Urquinaona


20h06 : La police a tiré tellement de gaz lacrymogènes à Via Laietana que les odeurs arrivent jusqu’à Plaça Catalunya.


20h05 : La police espagnole a arrêté dix personnes pendant les incidents de Via Laietana aujourd’hui.


20h04 : 26 personnes ont été blessées en ce vendredi à Barcelone.


20h02 : Au vu de l’organisation, de l’équipement et du nombre d’émeutiers, la nuit va être très longue à Barcelone. Via Laietana sous les gaz lacrymogènes.

19h59 : Le niveau de violence est plus élevé ce soir que lors des autres nuits d’émeutes. De plus, les troubles ont commencé depuis 16h, ce qui est très tôt en comparaison des autres soirs, où la situation restait calme jusqu’au moins 21h. Via Laietana est littéralement incendiée.

19h58 :


19h56 : Confusions dans les stations de métro Plaça Catalunya et Arc de Triomf , où des voyageurs sont coincés sur le quai.


19h55 


19h51 Les Mossos demandent de quitter la zone Via Laietana, Plaça Urquinaona. TMB ferme le métro Plaça Catalunya.

barricades aldarulls urquinaona vaga general -


19h49 Chaos Via Laietana (Pau Venteo)

barricades aldarulls urquinaona vaga general -


19h48 : Un blessé à l’œil Via Laetania


19h28 : 

19h23 : Les émeutiers de Via Laietania sont venu nombreux et équipés. (Pau Venteo)

manifestants -


19h22 : Via Laietana en feu.

Via Laietana

19h09 : Cocktails molotov contre flash-ball, haute tension Via Laietana. (Photo Pau Venteo)

càrregues via laietana -

19h08 : Violences à Pau Claris, comme depuis mardi, l’Eixample est le théâtre des émeutes. (photo Anton Rosa)

foc pau claris


18h58 : Émeutes entre Via Laietana et Plaça Urquinaona.


18h43 : Violences Via Laietana où des émeutiers s’affrontent devant le commissariat de la police espagnole. Cette préfecture, représentation contestée du pouvoir espagnol, est historiquement un lieu de haute tension à chaque manifestation indépendantiste. (Photo Pau Venteo)

còctel molotov


18h38 : Nous travaillons dans des conditions très difficiles pour couvrir les événements depuis lundi. La situation est tellement tendue que la police tire des flashballs de manière aléatoire touchant à de nombreuses fois des journalistes. Des dizaines de professionnels de la presse ont été blessés depuis lundi. Une de nos collègues vient de recevoir un projectile Via Laietana lors d’un affrontement policiers/émeutiers.


18h21 : Face à ce succès quels sont les scénarios de sortie de crise ? Les indépendantistes rencontrés dans la rue nous expliquent que Madrid devrait convoquer un référendum autodétermination. Une demande qui n’a quasiment aucune chance d’être validée par l’Espagne. Autre option qui serait radicale : le président catalan Quim Torra pourrait profiter du tumulte et du vertige qui règne à Barcelone pour proclamer d’une manière ou d’une autre l’indépendance de la Catalogne. Une action qui n’est pas sur la table selon les sources gouvernementales catalanes auxquelles a accédé Equinox. Cependant, le président Torra, activiste avant d’être politique, est totalement en roue libre depuis quelques jours et conserve un profil imprévisible. barcelone

18h18 : 525.000 personnes présentes sur Diagonal/Passeig de Gracia selon un chiffre de la Guardia Urbana.


18h08 : Présente sur Passeig de Gràcia, notre journaliste Aurelie Chamerois estime qu’il y a autant de monde que lors de la Diada 2012, une manifestation record de l’indépendantisme.

barcelone


17h50: Sur le Passeig de Gràcia, les discours ont débuté sur la scène principale. Elisenda Paluzie, présidente de l’association indépendantiste Assemblea Nacional Catalana, s’exprime actuellement.


17h47: Plusieurs routes ont rouvertes: avenue Meridiana (entre carrer d’Aragó et Felip II), l’avenue Diagonal (entrée et sortie depuis M.Cristina et Pius XII), Gran Via (sortie depuis Pl.Espanya et Moianés au nord).


17h35: En parallèle de la manifestation Passeig de Gràcia, des étudiants sont rassemblés Via Laietana, devant le siège du commissariat de la police espagnole. Environ mille personnes sont présentes. La tension monte avec la police, tandis que les manifestants tentent d’avancer les forces de l’ordre chargent. Des premiers incidents ont eu lieu dans l’après-midi, les étudiants jetaient de la peinture et des projectiles sur les agents. Trois jeunes ont été arrêtés.


17h23: Le centre de Barcelone est rempli de manifestants. Le Passeig de Gràcia comme les rues adjacentes sont également noirs de monde. Notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois indique qu’il y a beaucoup d’ambiance, les manifestants crient “prensa española manipuladora”.


17h10: Trois personnes ont été arrêtées, dont deux mineurs, par la police espagnole durant les incidents qui ont eu lieu un plus tôt devant la préfecture de police Via Laietana.


17h05: La manifestation commence aux Jardinets de Gràcia. La police municipale informe que ces routes sont bloquées: Gran Via (zone du centre), Av. Diagonal et Pg. de Gràcia, carrer Aragó (depuis carrer Tarragona a Avenue Meridiana) et plusieurs perturbations en centre-ville. L’avenue Diagonale au niveau de Maria Cristina est à nouveau accessible.


17h: Les étudiants continuent la protestation sur la Via Laietana, plusieurs se sont même assis.


16h55: D’ici quelques minutes commencera la manifestation aux Jardinets de Gracia, qui descendra le Passeig de Gràcia jusqu’à Gran Via.

manifestation independance


16h50: La frontière France – Espagne est toujours bloquée: l’AP-7 à La Jonquera et à Sant Julià de Ramis en direction de Barcelone, et l’AP-7 à Bàscara en direction de la France.


16h40: En raison de l’afflux de personnes attendu pour la manifestation de 17h, la station de trains de Passeig de Gràcia ferme à la même heure. Aucun train ne s’y arrêtera.


16h28: La situation se dégrade à Barcelone, la police se montre très nerveuse. Sur la Via Laietana, des agents de la police espagnole effectuent une arrestation très musclée d’un jeune manifestant indépendantiste. Cet après-midi, des étudiants sont venus jeter de la peinture et des projectiles sur les forces de l’ordre espagnoles devant leur préfecture. Ces dernières ont riposté en chargeant violemment.


16h10: La police espagnole a arrêté un manifestant devant le siège du commissariat Via Laietana, accusé de jeter des objets sur les forces de l’ordre.


16h05: La mairie de Barcelone informe des voies dont la circulation est coupée en temps réel sur la carte Trànsit ici.


16h: Les premiers affrontements violents ont eu lieu devant le siège du commissariat de la police espagnole située Via Laietana, lieu symbolique représentant le gouvernement de Madrid et souvent pris pour cible par les indépendantistes. Les manifestants, des étudiants ont commencé à jeter de la peinture et des projectiles sur les forces de l’ordre espagnoles. Ces dernières ont riposté en chargeant violemment. Les images ont été capturées par nos confrètes d’ElNacional.cat.


15h50: Dolors et Gabriela viennent de Cerdanyola. Dans le cadre de la marche pour la liberté, elles ont fait 15 km à pied depuis ce matin pour participer à la manifestation de cet après-midi à Barcelone. Les participants sont si nombreux, qu’ils se sont divisés en deux par l’avenue Diagonal et la carrer Arago pour rejoindre le Passeig de Gràcia, raconte notre journaliste sur place Aurélie Chamerois.

independance catalogne


15h38: Aujourd’hui, une grande manifestation devrait être l’action majeure de la journée et attirer plusieurs milliers d’indépendantistes, notamment les participants des marches pour la liberté qui arrivent aujourd’hui de toute la Catalogne. Tous ont rendez-vous à 17h aux Jardinets de Gràcia, au croisement du Passeig de Gràcia et de l’avenue Diagonal. Ils descendront le Passeig de Gràcia jusqu’à la Gran Via. Puis à 18h, les CDR convoquent un “campement populaire” au croisement de la Gran Via et du Passeig de Gràcia.


15h25: Les marches pour la liberté, organisées par les associations indépendantistes, se retrouvent à Barcelone cet après-midi. Plusieurs milliers de personnes y participent. Elles ont débuté mercredi des quatre coins de Catalogne.


15h20: Les Mossos d’Esquadra informent avoir arrêté deux personnes dans le cadre de l’agression d’un jeune homme par un groupe d’extrême droite hier soir. L’enquête continue. Pour lire l’article Equinox sur cette nuit de violence extrême, cliquez ici.


15h10: Le site de Tsunami Democràtic, organisation à l’origine de mobilisations de cette semaine, a été fermé aux alentours de 14h30 par la Guardia Civil sur ordre de l’Audience Nationale. Le ministère de l’Intérieur espagnol enquête sur les personnes à l’origine des émeutes de cette semaine et a mis Tsunami Democràtic dans sa ligne de mire. Une action qui rappelle octobre 2017 lorsque les sites web des associations indépendantistes se faisaient fermer également.

manifestation indépendantiste catalogne


15h05: Tensions devant la préfecture de police, située Via Laietana, où se pressent des jeunes qui lancent des objets et de la peinture sur les forces de l’ordre.


15h: La manifestation des étudiants, qui s’est tenue à 12h plaça Universitat pour se rendre plaça Jaume, a réuni 13.800 personnes.


14h50: La plaça Espanya est fermée à la circulation. Des manifestants discutent ou font un pique-nique pour occuper la route, comme l’illustre la photo ci-dessous.

manifestation indépendantiste barcelone


14h40 : En ce jour de grève, le métro de Barcelone enregistre 42% de passagers de moins que vendredi dernier.


14h22 : Les Comités de défense de la République (CDR) organisent un campement populaire pour une durée indéterminée à partir de 18h00  ce soir au confluent de la Gran Via et du Passeig de Gracia à Barcelone.


14h01 : Le périphérique de la Meridiana noir de monde.

barcelone


13h47 : Une des marches pour la liberté (qui arrivent de toutes les provinces catalanes) entre par la Diagonal de Barcelone (photo Anton Rosa)

 Diagonal


13h31 : Les marxes per la Llibertat organisées par les associations indépendantistes ANC et Òmnium Cultural arrivent  à Barcelone. La première arrivée est celle du Vallès, des colonnes humaines qui avaient initialement quitté Berga et Vic. Les participants sont arrivés par la C-58 et sont entrés par la Meridiana, où des milliers de personnes les attendaient pour participer à la mobilisation. Peu de temps après, le Maresme est arrivé de Premià de Mar. À leur arrivée plaça Glòries, les manifestants du Pícnic per la República les attendaient. Au même moment, entrait via la B-23 à Sant Joan la marche de Martorell.


13h27 : “Presse espagnole manipulatrice” scandent les étudiants. Depuis le début des violences lundi, les indépendantistes accusent la police et les médias espagnols d’infiltrer les manifestations avec des casseurs. Une théorie du complot reprise officiellement par le président de la Catalogne Quim Torra.


13h22 : Un cortège arrive devant le gouvernement de Catalogne, plaça Sant Jaume.


13h20 : “Maman, je ne suis pas en cours, mais j’écris une page de l’histoire” lit-on sur une pancarte de la Via Laietana.

manifestation barcelone


13h14 : L’Alliance pour l’excellence touristique (Exceltur) avertit que les émeutes qui se produisent en Catalogne depuis lundi, peuvent avoir une incidence négative sur le tourisme, comme en 2017 après le référendum.


13h11 : La justice belge laisse en liberté Carles Puigdemont, le temps d’étudier le mandat d’arrêt émis par l’Espagne.


13h08 : La grève déclenchée aujourd’hui en Catalogne enregistre moins de 50% de suivi dans la plupart des secteurs, tels que la fonction publique (30,39%), l’éducation publique (43%) ou la santé publique (26,3%), sauf dans les universités et commerces, où il y a eu des suivis de 90% et de 80%, respectivement.


13h06 : 39,8 % des PME et petits commerçants sont fermés aujourd’hui en Catalogne selon le syndicat PIMEC.


13h00 : « Nous sommes étudiants pas criminels » scandent les manifestants devant le commissariat de la police espagnole à Via Laietana.


12h58 : Les manifestants dénoncent les violences policières en face des policiers nous rapporte notre journaliste Auriane Duroch.

police barcelone


12h54 : “Ni droite, ni gauche. Nous sommes d’en bas et nous allons vers ceux d’en haut” peut-on lire sur les pancartes de la plaça Catalunya.

manifestation barcelone


12h51 : En plein centre de Barcelone.

manif barcelone


12h44 : Les “Marches pour la liberté” de Berga et Vic arrivent sur l’avenue Meridiana de Barcelone.


12h38 : Un peu d’histoire : l’origine d‘Els Segadors, l’hymne national catalan que chantent les manifestants. Article complet à lire ici. 


12h36 : “Nous voulons quitter l’Espagne, la République maintenant” peut-on lire sur les pancartes.


12h30 : L’hymne catalan, Els segadors, chanté par le cortège qui se dirige vers plaça Catalunya.


12h25: La frontière France – Espagne est toujours fermée à la circulation, au niveau de La Jonquera.


12h20: La mairie de Barcelone estime que les dégâts des quatre nuits de protestations lui ont coûté 1,5 million d’euros. Cette somme prend en compte le mobilier urbain, les conteneurs et les panneaux. Au total, 700 conteneurs ont été brûlés depuis lundi.


12h15: La station de trains de Passeig de Gràcia fermera à 17h en raison de la manifestation convoquée à la même heure aux Jardinets de Gràcia et qui descendra jusqu’à la Gran Via. Aucun train ne s’arrêtera à la station.


12h10: De son côté à Madrid, le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska confirme que des groupes anarchistes et antisystèmes de nationalité française et allemande sont actuellement à Barcelone pour participer aux émeutes. La situation dans la capitale catalane sera critique ce soir après les manifestations officielles. Il affirme également que “les groupes minoritaires organisés à l’origine des incidents ne resteront pas impunis”.


12h05: Le ministre de l’Intérieur catalan Miquel Buch, lors d’une comparution devant la presse un peu avant midi, reconnaît que “le nombre d’émeutes a baissé cette nuit, mais que le niveau de la violence des rebelles a largement augmenté”. Des exactions relatées dans cet article d’Equinox disponible ici.


12h: Plaça Universitat


11h55: Plaça Universitat, la manifestation des étudiants ne va pas tarder à commencer. Les participants se dirigeront vers plaça Sant Jaume, devant le palais du gouvernement catalan, explique notre journaliste présente sur place Auriane Duroch. Ci-dessous, Sara Julia et Jana, lycéennes présentes depuis ce matin.

indépendance manifestation catalogne


11h50: La Sagrada Familia est fermée, suite à la manifestation convoquée à 11h par PicnicxRepública. Les touristes dépités ne comprennent pas la situation et demandent quand le monument ouvrira à nouveau, informe notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois. Des personnes sont bloquées à l’intérieur en raison des accès fermés.


11h45: Selon nos confrères de VozPopuli, des anarchistes français et allemands ont aidé hier soir les catalans à faire des émeutes dans les rues de Barcelone. Ils citent des sources policières affirmant que des antisystèmes passeront le week-end à Barcelone pour semer le trouble dès ce soir. La soirée sera sous haute tension après la grande manifestation, qui débutera à 17h aux Jardinets de Gràcia.


11h40: L’avenue Paral-lel est fermée à la circulation au niveau de la rue Entença, vers plaça Espanya.


11h35: Ce matin, l’ex-président catalan Carles Puigdemont s’est rendu volontairement à la justice belge. Il fait l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt international depuis la publication du verdict lundi. Le juge le laisse en liberté sans caution.


11h28: La police catalane essaye d’identifier avec les images les néo-nazis qui ont agressé un jeune homme hier soir, et aussi ceux qui ont roué de coups un militant d’extrême droite. Le récit de cette nuit de violence, à lire ici.


11h20: La circulation est actuellement coupée: plaça Espanya, ronda Universitat avec carrer Pelai, avenue Diagonal dans les deux sens au niveau du Palau de Pedralbes.


11h15: Plaça Universitat, la manifestation s’organise.


11h10: Aux alentours de 6h du matin, sur la Ronda Sant Pere, les Mossos d’Esquadra ont retiré une bonbonne de gaz. Elle avait été abandonnée par des jeunes, avec une petit mèche posée dessus, selon la journaliste Rebeca Caranco. Des voisins ont appelé la police catalane après avoir vu la scène.


11h: Le “pique-nique pour la république” commence devant la Sagrada Familia, du côté de la rue Marina, avec des milliers de manifestants. Dimanche dernier, PicnicxRepública avait convoqué un rassemblement dans la gare de Sants, les centaines de personnes présentes avaient été délogées par la police catalane.

manifestation indépendantistemanifestation indépendantiste

10h50: La plaça Espanya est fermée à la circulation en raison d’un rassemblement. Des manifestants protestent devant l’entrée de l’un des bâtiments de la Fira Barcelona, où se déroule actuellement le salon de l’immobilier Barcelona Meeting Point. Plusieurs fourgons de police catalane sont également présents.


10h42: En ce jour de grève générale, la plupart des commerces sont fermés. Dans le centre-ville, des manifestants ont réussi à faire baisser le rideau de fer de magasins qui avaient ouverts, informent nos confrères d’Ara.


10h35: La police municipale informe que plusieurs manifestations sont actuellement en mouvement à Barcelone: carrer Balmes depuis la plaça Molina vers le centre-ville, et Passeig de Maragall au niveau de la rue Tajo vers plaça de Maragall.


10h30: La frontière France – Espagne est toujours bloquée.


10h20: Ce matin les différentes “marches pour la liberté”, qui ont débuté mercredi aux quatre coins de la Catalogne, ont repris la route. Elles convergent en début d’après-midi à Barcelone. Des milliers d’indépendantistes y participent. Ci-dessous, la marche partie de Sant Quirze qui avance sur la C-58.

catalogne


10h12: Le ministre de l’Intérieur catalan Miquel Buch donnera une conférence de presse à 11h15. L’association indépendantistes Assemblea Nacional Catalana (ANC) demande sa démission pour “son incapacité à empêcher les agressions d’un groupe ultra-espagnoliste” et pour les actions de la police catalane durant les protestations de cette semaine.


10h05: L’aéroport Barcelona-El Prat annule 55 vols aujourd’hui en raison de la grève générale.


9h45: La police catalane indique que 19 personnes ont été arrêtées hier suite aux troubles dans l’ensemble de la Catalogne. Le SAMU fait état de 42 blessés, la majorité à Barcelone.


9h35: Depuis lundi, les manifestations et blocages s’organisent via les réseaux sociaux et les messageries instantanées, notamment Telegram. Elles sont pilotées par des groupes anonymes et largement suivies par les indépendantistes.


9h25: Les blocages se poursuivent à travers toute la Catalogne. Environ 200 manifestants bloquent désormais le port de Tarragone.

blocage catalogne

Photo Roger Segura


9h10: L’ex-président catalan Carles Puigdemont se rend volontairement à la justice belge. Il fait l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt international depuis la publication du verdict lundi.



9h05: Dans les centres médicaux de quartier (CAP), le service minimum est fixé à 25%, toutefois les urgences et unités spéciales fonctionneront normalement toute la journée.


9h01: Une quarantaine de vols annulés au Prat. Par mesure de précaution et dans la crainte d’un nouveau blocage de l’aéroport, les compagnies Vueling et Iberia ont annulé plusieurs vols au départ ou à destination de Barcelone. L’aérobus a également annoncé que sa circulation serait probablement perturbée et qu’il recommandait de partir bien en avance.


8h46: Blocages de la Gran Via et Ronda de Dalt. Un groupe de manifestants occupent les voies de la gare Estació de França. Les manifestants se sont donnés rendez-vous à 12h en bas de la Rambla.


8h26: Très nombreux blocages de routes et autoroutes à travers la Catalogne et Barcelone, transports en commun au ralenti, le point d’orgue de la journée sera la grande manifestation de 17h au croisement Passeig de Gràcia et Diagonal.


8h10: La frontière française est complètement inacessible. L’autoroute AP7 est coupée dans les deux sens et la nationale II est bloquée dans le sens Espagne-France.


8h05: Une autre artère principale, la Diagonal, bloquée au niveau du palais de Pedralbes, et la Meridiana coupée au niveau de la rue Rio de Janeiro.


7h45: L’artère principale rue Arago bloquée au niveau de Marina par une quarantaine de manifestants


7h38: Le métro passe en ce moment toutes les 8 à 14 minutes. A été mis en place un service minimum de 50% du service entre 6h30 et 9h30h et entre 17h et 20h, puis 25% le reste de la journée (entre 20 et 30 minutrs d’attente).


7h22: La grève générale perturbe dès ce matin les transports en commun de Barcelone. Nos infos pratiques et perturbations à prévoir ici


7h09: Barcelone a vécu une nouvelle vie de violences, la tension étant encore montée d’un cran cette nuit. Notre récit en cliquant ici


7h05: Manifestation en cours à la Jonquera et blocage de l’autoroute AP7. La AP2 est également coupée à Tarrès (LLeida), et de nombreuses départementales sont bloquées.


7h: Début du live de la rédaction d’Equinox qui suivra les événements en temps réel toute la journée et jusque tard dans la nuit. (Vous pouvez soutenir notre média indépendant en cliquant ici)

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales