[ EN DIRECT ] Barcelone : Manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne

par Rédac Equinox Radio Barcelone

14e journée de protestation après le verdict du procès indépendantiste. Hier, après une manifestation pacifique, la soirée a complément dégénérée en emeutes violentes. Aujourd’hui ce sont les défenseurs de l’unité de l’Espagne qui manifeste Passeig de Gracia contre le projet séparatiste. Les indépendantistes, organise un rassemblement  Plaça Sant Jaume.

ACTUALISEZ LE DIRECT EN CLIQUANT ICI

 

16h20 : Ce live est terminé, merci de l’avoir suivi. Prochain action indépendantiste : le blocage de la frontière entre la France et l’Espagne, vous trouverez plus d’informations en cliquant ici. 


14h59: La manifestation de place Sant Jaume est terminée, les deux groupes viennent de quitter les lieux. Les indépendantistes en premier.


14h57: Vue aérienne de la place Sant Jaume. À gauche sont réunis les indépendantistes devant le Palau de la Generalitat. À droite ce sont les pro-Espagne.

blocage barcelone


14h46: Un important dispositif policier est déployé sur la place Sant Jaume pour sécuriser les lieux face à la double manifestation.

barcelone police

 


14h43: Pour une raison inconnue, des manifestants pro-Espagne viennent de se coucher sur la place Sant Jaume.

barcelone manifestation


14h35: La manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne sur le Passeig de Gràcia s’achève avec les hymnes. La Senyera un hymne catalan est joué, une alternative au traditionnel Els Segadors souvent repris par les indépendantistes, ainsi que les hymnes européen et espagnol.


14h30: « Puigdemont en prison » crient les pro-Espagne, qui seraient une cinquantaine. Les indépendantistes, qui sont environ 200 – 250, chantent « liberté, liberté ». Plus de 50 policiers protègent les deux côtés.


14h25: Passeig de Gràcia, le président de Societat Civil Catalana Fernando Sánchez Costa prend la parole et parle des agents de la police catalane blessés, sous les applaudissements des manifestants. « Nous sommes tous des Mossos » déclare-t-il. « Merci à la police nationale et la Guardia Civil, ne partez jamais, ne nous laissez pas seuls » ajoute-t-il.


14h20: Plaça Sant Jaume.


14h18: Sur la scène du Passeig de Gràcia, Chantal Moll, professeur de droit à l’Université de Barcelone et fondatrice de l’association Universitaris per la convivència, a pris la parole en français. Elle a expliqué que les Catalans constitutionnalistes n’allaient plus continuer à se taire, « ça suffit on en a marre », « Vive la Catalogne, vive l’Espagne et vive l’Europe ».

barcelone contre indépendance


14h11: Les manifestants de Pícnic per la República, qui étaient devant la gare de Sants, sont en route pour plaça Sant Jaume pour rejoindre le rassemblement convoqué par les Comités de Défense pour la République. Un important dispositif policier est déployé. Les militants pro-Espagne sont devant la mairie, au milieu un cordon policier les séparent des indépendantistes qui sont devant le Palau de la Generalitat.

barcelone rassemblement


14h02: Sur le Passeig de Gràcia, des habitants lancent depuis leurs fenêtres des projectiles et de l’eau sur les manifestants en faveur de l’unité de l’Espagne.


14h01: Sur la scène du Passeig de Gràcia, l’écrivaine Nuria Amat, proche de Valls, prend la parole: « nous voulons une Catalogne sans frontières (…) Le nationalisme mène au fanatisme et à l’échec ».

barcelone unité espagne


14h: Sur la place Jaume, devant le palais de la Generalitat, un groupe de supporters de l’Espagne se moque des indépendantistes en disant « où est passé Puigdemont ». Les indépendantistes répliquent: « vive l’indépendance ».


13h52: Pendant les discours, les manifestants crient « Barcelone ne se brûle pas ».


13h50: Alex Ramos, vice-président de Societat Civil Catalana, qui a convoqué la manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne, remercie les assistants et tous ceux qui n’ont pas pu venir à venir à cause des blocages.

manifestation barcelone


13h45: Sur la scène du Passeig de Gràcia est diffusé un clip rappelant toutes les manifestations non-indépendantistes, notamment celle du 8 octobre 2017.


13h41: Manuel Valls fait partie du cortège de la manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne. Il se dirige vers la scène au croisement Passeig de Gràcia et Gran Via comme d’autres personnalités politiques.

manuel valls barcelone


13h38: Sur Via Laietana, des manifestants recouvrent des graffitis anti-police par des drapeaux espagnols.

manifestation barcelone


13h36: Des participants de la manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne sont partis Via Laietana, devant le commissariat de la police espagnole pour lui rendre hommage. Hier soir, les émeutes ont eu lieu au même endroit, des indépendantistes jetaient des projectiles sur les forces de l’ordre. Aujourd’hui, ce sont des manifestants pro-police, pro-Espagne qui crient « ça c’est notre police ».


13h32: Au croisement Passeig de Gràcia et Gran Via. Sur scène, les personnalités politiques effectueront leurs discours.

manifestation barcelonebarcelone independance

 

 


13h25: Du côté de la gare de Sants, les indépendantistes de Pícnic per la República ne peuvent pas entrer à l’intérieur puisque la police bloque l’entrée. Seules les personnes munies de leurs billets de train peuvent passer.


13h21: Sur Gran Via, un taxi s’est arrêté au milieu pour diffuser des musiques espagnoles et chanter avec les passants.


13h18: Alors que la police municipale a déclaré que 80 000 personnes participent à la manifestation sur le Passeig de Gràcia, Societat Civil Catalana l’entité qui l’a convoque estime que 400 000 personnes sont présentes.


13h14: La circulation est à nouveau ouverte avenue Diagonal, puisque les manifestants en faveur de l’unité de l’Espagne sont descendus en bas du Passeig de Gràcia.


13h07: Les trains Rodalies R1 et RG1 circulent à nouveau depuis 12h. La circulation avait été coupée en raison d’un groupe de manifestants qui occupait les voies à Badalona.


12h59: « La Barça est aussi un traître, nous sommes une majorité pour l’union ». Le jour du verdict du procès des leaders indépendantistes, le club de football avait publié un communiqué pour expliquer qu’il condamne les peines de prison. Cette publication avait suscité beaucoup de réactions.

barcelone unite espagne


12h55: Selon la Guardia Urbana, la police municipale, la manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne a réuni 80 000 personnes. Des bus venant de Valence, Saragosse ou Madrid ont fait le déplacement.


12h55: Sur Passeig de Gràcia, d’autres slogans sont chantés comme « vive la police nationale », « vive la guardia civil ».

barcelone protestation


12h50: « Puigdemont en prison », « on ne brûle pas Barcelone » scandent les manifestants en faveur de l’unité de l’Espagne sur le Passeig de Gràcia.


12h42: À la gare de Sants, les indépendantistes arrivent massivement pour bloquer les lieux. Les entrées ont été fermées. L’accès à la gare par le métro reste ouverte.


12h38: Passeig de Gràcia. Les manifestants chantent « je suis espagnol, espagnol, espagnol ».


12h35: Passeig de Gràcia, les manifestants ont chanté « ici les journalistes n’ont pas besoin de casque ». Ils font référence aux protestations violentes de la veille Via Laietana, où des indépendantistes jetaient des projectiles sur les forces de l’ordre, obligeant les journalistes à couvrir les événements avec un casque pour se protéger.


12h34: L’organisation indépendantiste Pícnic x República avait convoqué un rassemblement à 12h devant l’ancienne prison La Model. Les participants se dirigent vers la gare principale de Barcelone. Les accès de Sants ont été fermés.


12h30: Devant la délégation du gouvernement espagnol, il semblerait que les policiers espagnols soutiennent la manifestation d’aujourd’hui.

police manifestation


12h30: Les néonazis se réunissaient plaça Artós dans le quartier de Sarria, ils sont en train de descendre vers le Passeig de Gràcia.


12h24: Jeunes, familles ou retraités, tous les âges défilent ensemble dans une ambiance détendue. Quelques drapeaux européens apparaissent également parmi les catalans et espagnols. Notre journaliste sur place Aurélie Chamerois nous indique que la plupart des personnes interrogées viennent de Barcelone. Ils considèrent que c’est important de manifester aujourd’hui pour montrer qu’il n’y a pas que des indépendantistes en Catalogne, c’est la première fois en deux semaines qu’ils le font car ils estiment qu’il n’est pas nécessaire de sortir tous les jours dans la rue.


12h15: « TV3 manipulatrice » scandent les manifestants, en faisant référence à la chaîne de télévision catalane.


12h12: L’ambiance est festive et bon enfant en ce début de manifestation. Un participant a amené une enceinte pour diffuser « Viva España », les manifestants autour dansent et chantent.


12h02: Des manifestants brandissent des pancartes avec écrit « Basta! ». Le rassemblement de ce jour a été convoqué sous le slogan « pour l’entente, pour la Catalogne: basta! ».

barcelone independance


11h59: La manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne s’apprête à commencer sur le Passeig de Gràcia. Societat Civil Catalana convoque le rassemblement au croisement avec la rue Provença.


11h57 : En cette fin de matinée, Manuel Valls s’est exprimé devant la presse. « Les Catalans en ont marre de ce qui est en train de se passer. Ils veulent de l’aide et protection. Ils veulent dire qu’ils sont fiers d’être catalans, espagnols et européens ». L’ancien Premier ministre français a toujours pris position en faveur de l’unité de l’Espagne, notamment pendant la crise politique de 2017.


11h37 : Pour empêcher les manifestants unionistes d’entrer en Catalogne, les indépendantistes des CDR ont bloqués les routes  B24 – A2 et l’autoroute AP-7. Le but est d’empêcher les bus des militants unionistes de circuler.


11h36 : Selon des sources policières consultées par Equinox, il n’est pas exclu que des tensions ou des heurts aient lieu entre les unionistes et les indépendantistes. Ça serait une première, et marquerait un tournant inquiétant dans cette crise.


11h34 : Les indépendantistes se réunissent aussi à midi Plaça Sant Jaume pour célébrer les deux ans de la déclaration d’indépendance, le 27 octobre 2017.


11h32 : La manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne commence à midi sur Passeig de Gracia. Les deux leaders conservateurs Pablo Casado (Partido Popular) et Albert Rivera (Ciudadanos) tous deux candidats à la présidence de l’Espagne lors des élections legislatives du 10 novembre ont fait le déplacement. Le chef des socialistes catalan Miquel Iceta et le conseiller municipal Manuel Valls seront aussi dans le cortège. Le rassemblement est convoqué par l’association anti-indépendance Societat Civil Catalana.


11h30 : La soirée d’hier a fini en emeutes, lire notre récit complet dans notre article : “Émeutes cette nuit à Barcelone : un policier gravement blessé” à lire en cliquant ici.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales