Coronavirus : comment les Français de Barcelone vivent la situation

par Leslie Singla

L’Espagne est officiellement en état d’urgence face à l’épidémie de coronavirus. Des restrictions de circulation entreront en vigueur lundi. Retour en France ou attendre patiemment, des Français de Barcelone témoignent.

« Je préfère rentrer en France pour être auprès de ma famille. J’ai bien réfléchi avant de prendre ma décision car j’ai peur de contaminer mes parents, mais je sais que la situation va durer bien plus de quinze jours ici » confie Marie. La jeune femme a acheté un billet de train au dernier moment cet après-midi pour rentrer dans le village où elle a grandi, dans le sud de la France. « Je n’ai pas peur du coronavirus, mais être sans mes proches, avec simplement mes colocataires durant plusieurs semaines, n’est pas une situation envisageable ».

Marie a étudié toutes les possibilités, même si elle risque de perdre son emploi actuel, elle est sûre de sa décision. « J’ai besoin d’une sécurité émotionnelle » confie-t-elle. Pour la Française, il était urgent de rentrer avant la possible fermeture des frontières, même si elle trouve que « c’est une décision pour rassurer les habitants, ils auraient dû le faire bien plus tôt en voyant l’épidémie en Chine, en obligeant les entreprises à imposer le télétravail par exemple ». D’autres personnes font le chemin inverse et rentrent de toute urgence dans la capitale catalane. Johanna a dû écourter ses vacances au Portugal, de peur de la fermeture des frontières: « je me sens mieux d’être chez moi à Barcelone ».

S’isoler chez soi

Des Français restent déjà à leur domicile, comme Agathe installée dans la capitale catalane depuis six ans. Sa colocataire présente plusieurs symptômes du Covid-19, comme la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Après avoir appelé à plusieurs reprises le 061, sans qu’aucun médecin ne rappelle en retour, les deux amies ont décidé d’agir par précaution. « Je n’irai pas travailler la semaine prochaine pour éviter de contaminer d’autres personnes, même si on ne sait pas si elle a le coronavirus. Le fait d’être en confinement ne me dérange pas, mais je pense qu’à la longue ça va être pesant. Je préfère que le gouvernement prenne ce genre de décision dès maintenant pour éviter que le coronavirus se propage encore plus » ajoute-t-elle.

De son côté, Jules prend la situation avec tranquillité pour l’instant. « À partir de lundi je serai en télétravail. Je suis les consignes du gouvernement et je reste chez moi depuis hier. Je suis simplement sorti pour faire des courses ce matin, les rayons étaient un peu vides et la Rambla déserte pour un samedi, c’est une sensation étrange » confie cet habitant du centre-ville.

Les mesures de restriction de la circulation entreront en vigueur officiellement à 8h ce lundi 16 mars. Pour le moment, les gares, aéroports et la frontière franco-espagnole restent ouverts. Le confinement total de la population n’est pas encore appliqué. Cependant, la situation a évolue rapidement. Il n’est pas exclu que les autorités prennent d’autres décisions dans les prochains jours.

Pour suivre en temps réel la situation, cliquez sur [ EN DIRECT ] L’Espagne décrète l’état d’urgence

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales