La visite du Roi d’Espagne à Barcelone

par Rédaction Equinox
BLOCAGE BARCELONE

Blocage à Barcelone. Le roi Felipe VI en visite dans la capitale catalane. Les indépendantistes catalans bloquent la ville en signe de protestation. Les polices espagnoles et catalanes déploient un dispositif massif avec l’intégralité des unités sur le terrain. La situation à suivre en direct sur Equinox.

ACTUALISER LE DIRECT

12h35 : Pendant ce temps-là à Madrid, le gouvernement espagnol déclare l’état d’alarme pour imposer la mise en quarantaine de la capitale, qui avait été suspendue par la justice. Les Madrilènes ne peuvent plus quitter leur ville pendant 15 jours minimum.


11h33 : La maire de gauche radicale Ada Colau, le président du parlement Roger Torrent et les ministres du gouvernement catalan ont boycotté les actes institutionnels. Les indépendantistes afin de protester contre la destitution de Quim Torra et Ada Colau en raison des “mauvaises pratiques du Roi”. La maire fait ainsi allusion aux affaires de corruption du roi émérite, Juan Carlos, qui secouent la maison royale espagnole depuis cet été. En revanche, les députés proches de Carles Puigdemont participent aux manifestations dans la rue. Imagen

11h22 : Visite express : le Roi et le Premier ministre ont déjà quitté la ville. De retour à Madrid, Pedro Sanchez présidera un conseil des ministres extraordinaire qui pourrait approuver la déclaration de l’Etat d’urgence à Madrid. Face à la situation sanitaire critique de Madrid (capitale européenne avec le plus fort taux d’incidence avec 647,91 cas pour 100.000 habitants), le gouvernement n’écarte pas d’activer l’état d’urgence pour la région. Ainsi le confinement sera protégé par une norme légale solide après le revers judiciaire d’hier, oú la mise en quarantaine de la capitale Espagnole a été annulée par la justice.

Le gouvernement socialiste veut la pleine coopération de la région détenue par les conservateurs pour appliquer l’état d’urgence. La droite madrilène s’oppose au confinement en raison du coût que ce dernier suppose pour l’économie locale.

A la veille d’un long week-end férié, le 12 octobre étant la fête nationale, les Madrilènes ont récupéré leur liberté de mouvement. Avec des départs en vacances hors de la capitale, le risque de propagation du Covid dans tout le pays est élevé.


11h08 : La manifestation d’Arc de Triomf rejoint la zone de la Estacío de França.

Imagen


11h05 : Retour à Estacio de França, oú les manifestants jettent des œufs remplis de peinture sur les forces de l’ordre.

blocage barcelone

10h58 : “L’économie digitale change les paradigmes du siècle passé. Barcelone, la Catalogne et l’Espagne doivent être à l’avant-garde technologique” affirme le Roi


10h56 : Barcelone mise sur l’impression 3D et c’est une bonne chose, se félicite Felipe VI.


10h55 : “Unité” est l’un des mots les plus prononcés par le Roi dans son discours.


10h55 : “Je suis convaincu que l’économie avancera avec le talent digital”, c’est une piste pour sortir de la crise souligne le Roi.


10h50 : Dans son discours, le Roi Felipe VI fait éloge du dynamisme digital de Barcelone. Une ville 4.0 qui permettra de dépasser la crise du Covid.


10h47 : Les masques à l’effigie de la “Marianne Catalane”

blocage barcelone


10h32 “Viva independencia” scande la foule à l’arrivée du Roi à Barcelone.


10h27 : Le roi arrive à Barcelone sous les hués de la foule et aux cris de “Fora – (Dehors)”


10h22 : “La Catalogne n’a pas de Roi” brandissent les indépendantistes.


blocage barcelone

10h17 : Même les petites ruelles du Born sont sécurisées. Le cordon policier est impressionnant.


blocage barcelone

10h15 : Cordon policier autour de la Estació de França.

blocage barcelone10h14 : Hier soir, la mairie de Barcelone a retiré les conteneurs à poubelles de la zone pour éviter qu’ils ne soient brûlés.


10h12 : Le cordon policier sépare la foule de l’entrée de la Gare, de laquelle doit arriver le Roi, sur un périmètre de 150 mètres.


10h10 : Des centaines de personnes autour de la Gare estació de França face à un important cordon policier.


10h05 : Les CDR manifestent à Arc de Triomf. 200 personnes sont présentes.


blocage barcelone

10h01 : Un premier manifestant a été arrêté et placé en garde à vue par la police catalane.

10h00 : Afin de remettre un prix aux start-up innovantes, le Roi d’Espagne Felipe VI et le Premier ministre Pedro Sanchez sont en déplacement officiel dans le cadre de la Barcelona New Economic Week ce vendredi. Tous deux arriveront à la gare Estacio de França vers 10h et visiteront ensuite les stands de Seat et Movistar situés dans la Zona Franca de Barcelone.

Les indépendantistes prévoient de bloquer la ville, notamment en formant une chaîne humaine autour de la Estacio de Francia pour symboliser une barrière infranchissable par le Roi. Si Felipe VI passera sans encombre, ce sont les automobilistes qui risquent de payer les frais de cette journée de protestations.


10h00 : Le point chaud de la journée sera lors du cortège royal. Le roi partira de l’Estació de França à la Zona Franca. Un trajet qui se fera très probablement via la Ronda Litoral. Bien évidement, un itinéraire alternatif et inconnu est prévu pour des raisons de sécurité et pour éviter les barrages routiers. Les forces de l’ordre catalanes, les Mossos d’Esquadra, et la police nationale espagnole, protégeront les voitures du Roi, du Premier ministre et de leurs accompagnants.


10h00 : L’ANC organise une chaîne humaine qui respectera les distances sociales précise les organisateurs. Comme à son habitude l’association a découpé la ville en tronçon et organise un déploiement de militants de manière méticuleuse. L’ANC entend déployer sa chaîne humaines dans les endroits suivants : Monument Collom, carrer del Parc, plaça Medinaceli, carrer de Boltres, carrer de la Plata, Via Laietana, Pla de Palau, carrer Comerç, Passeig Picasso.


10h00 : Les groupuscules des Comités de Défense de la République (CDR) – à l’origine des emeutes de l’automne dernier – sont également sur le terrain. Les CDR veulent bloquer Barcelone “pour lutter contre l’héritier politique de Franco” selon les termes utilisés par le groupuscule  sur son compte Twitter et Télégram.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales