L’Espagne sort de la récession

par Leslie Singla

Après un repli historique en juillet dernier, l’économie espagnole enregistre une hausse optimiste. Le pays sort de la récession.

Au troisième trimestre de cette année, entre juillet et septembre, le PIB enregistre une hausse historique de 16,7%. Jusqu’ici, la plus forte croissance trimestrielle du PIB correspondait au troisième trimestre de 1972, avec une progression de 2,2%.

Face à cette avancée importante en 2020, l’Espagne sort de la récession technique dans laquelle elle était entrée au second trimestre de cette année. Elle avait enregistré une baisse du PIB de 18,5% entre avril et juin, sa plus forte baisse trimestrielle depuis la guerre civile. Il s’agissait de la seconde chute consécutive avec celle du premier trimestre de cette année (-5,2%).

Les chiffres montrent également une hausse historique de la consommation des ménages, de 20,7%. L’investissement enregistre une augmentation de 19,9% et celui dans l’immobilier de 16,6%.

Incertitude

Les aides de l’Etat pour éviter les licenciements et les fermetures d’entreprise, ainsi que la reprise de l’activité après le confinement ont permis cette augmentation du PIB. « Les données de cette semaine montrent la forte réactivation de l’économie et de l’emploi au troisième trismestre » félicite la vice-présidente et ministre de l’économie, Nadia Calviño.

Mais les niveaux d’avant la crise restent encore lointains. Seul 59% de ce qui a été perdu a été retrouvé. À l’heure actuelle, le taux annuel chute de 8,7% en comparaison avec le troisième trismestre de l’année 2019. Par ailleurs, l’économie doit désormais affronter six mois d’état d’urgence. Les restrictions en vigueur en Europe pourraient menacer l’amélioration, « nous sommes dans un moment de haute incertitude, au niveau européen comme global » a précisé Nadia Calviño.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales